skip to content

Rio de Janeiro, Brésil
Combattre pour la paix et Une victoire mène à une autre : faire face à la criminalité et à la violence, résoudre les conflits de manière pacifique et promouvoir l’égalité des sexes grâce au sport

Photographie de Alex Majoli
@magnumphotos #AlexMajoli

ALEX MAJOLI

Au cours de son séjour à Rio de Janeiro, Alex Majoli a rendu visite à deux organisations qui mènent des programmes opérant dans les favelas. Fight for Peace  est une ONG internationale dont la mission est de permettre aux jeunes de concrétiser leur potentiel en travaillant avec eux pour prévenir la violence dans leurs communautés. Fight for Peace utilise la boxe et les arts martiaux, en combinaison avec l’éducation et le développement personnel, pour que des jeunes s'accomplissent dans les communautés touchées par le crime et la violence. L’organisation a été créée au Complexo da Maré, à Rio de Janeiro, en réponse directe à l’implication des jeunes dans la criminalité et la violence liées à la drogue.
http://fightforpeace.net/

One Win Leads to Another (Une victoire mène à une autre) est un programme communautaire visant à renforcer les compétences en leadership et la confiance des adolescentes par l’intermédiaire du sport. Il a été mis en œuvre via un partenariat entre ONU Femmes, le CIO et Always. Le programme propose aux adolescentes une formation aux compétences générales (leadership, prévention de la violence sexiste, autonomisation économique, santé et droits sexuels et reproductifs) dans un contexte sportif et crée des espaces sûrs pour que les filles deviennent plus confiantes et autonomes.
https://www.olympic.org/fr/news/-one-win-leads-to-another-l-heritage-de-rio-2016-en-marche

ALEX MAJOLI

À propos du photographe

Alex Majoli (né en 1971, Italie) est membre de Magnum Photos (2001). Il décrit la fine frontière qui existe entre la réalité et le théâtre, explorant la condition humaine et les éléments les plus sombres de la société. Il a obtenu la bourse John Simon Guggenheim en 2016 et a reçu le prix Infinity du Centre international de la photographie de New York en 2003. Parmi ses dernières expositions en solo, citons Andante (2018) au Musée d’art de la ville de Ravenne (MAR) et SKĒNĒ (2018) à la Howard Greenberg Gallery à New York, ainsi que des expositions aux Rencontres d’Arles (2015 et 2018).

Parmi ses livres figurent Congo (Aperture, 2015), écrit à quatre mains avec Paolo Pellegrin, Libera Me (Trolley Books, 2010) et sa première monographie Leros (Trolley Books, 2013) sur l’asile de l’île de Leros, en Grèce, aujourd’hui fermé. Ces premiers travaux et son intérêt pour les soins psychiatriques l’ont conduit au Brésil, ce qui a marqué le début d’un projet en cours depuis 20 ans intitulé Tudo Bom.

Il travaille actuellement à un projet sur la fragmentation et la polarisation de l’identité européenne. Il est représenté par la Howard Greenberg Gallery à New York.
https://www.magnumphotos.com/photographer/alex-majoli/




back to top En