skip to content
ANDRIANOV Nikolay
ANDRIANOV Nikolay

Nikolay ANDRIANOV

  • O 7
  • A 5
  • B 3

Le collectionneur

Présent sur quinze podiums en trois Jeux Olympiques et sept fois titré, Nikolai Andrianov est le gymnaste masculin le plus médaillé de l’histoire.

La boucle est bouclée

A Barcelone en 1992, Vitaly Scherbo remporte 6 médailles d’or, établissant le record absolu en gymnastique artistique sur une édition des Jeux Olympiques. Il explique alors à qui il doit cette réussite : à son entraîneur chez les juniors, Nikolai Andrianov qui l’a couvé et protégé alors que le turbulent Vitaly avait failli être exclu de l’équipe d’URSS. « Il m’a dit comment me concentrer, comment me tenir à l’intérieur de moi-même. Il a été mon mentor ». Scherbo améliore ainsi la performance d’Andrianov (quatre titres à Montréal en 1976) mais reste loin de son total, 15 médailles en tout, ce qui en fait le 2e athlète masculin collectionneur de podiums dans l’histoire des Jeux  derrière le nageur américain Michael Phelps (22).

Fait pour la gymnastique

Elevé à Vladimir (190km à l’est de Moscou) par sa mère avec ses trois frères et soeurs, Nikolai Yefimovich Andrianov s’essaye à la gymnastique à l’âge de 12 ans, et a la chance d’être repéré par un prestigieux entraîneur de l’école soviétique, Nikolai Tolkachev. Sous sa férule, Il profite de ses qualités physiques exceptionnelles (une incroyable force du haut du corps, ajouté à une grande souplesse) pour progresser vers l’excellence, intégrant l’équipe nationale d’URSS à 18 ans, et remportant six médailles, dont l’or au cheval d’arçons et au saut de cheval lors championnats d’Europe 1971.

Collectionneur de médailles

Deux fois champion olympique au sol (1972 et 1976) et au saut de cheval (1976 et 1980), vainqueur du concours général individuel (1976), aux anneaux (1976) et par équipes (1980), cinq fois médaillé d’argent et trois fois de bronze sur cette période, Nikolai Andrianov brille particulièrement à Montréal 1976 en étant présent sur sept des huit podiums. il est notamment le seul à réussir une sortie des anneaux avec un triple salto arrière. A Moscou en 1980, avant de remporter cinq nouvelles médailles pour établir un record masculin qui ne sera amélioré qu’en 2008 par Michael Phelps, Nikolai Andrianov prononce le serment olympique lors de la Cérémonie d’ouverture. il remporte par ailleurs 12 médailles dans les championnats du monde dont quatre en or, et dix titres de champion d’Europe.

De Vladimir à Vladimir

Une fois sa carrière sportive achevée en 1980, Nikolai Andrianov devient pour une dizaine d’années l’entraîneur de l’équipe nationale juniors d’URSS, amenant un certain Vitaly Scherbo au sommet. Il devient ensuite juge international puis prend les commandes de l’équipe masculine du Japon en 1994, à la demande de son vieux rival et ami Mitsuo Tsukahara. En 2004 à Athènes, les Japonais remportent le concours général par équipes. Andrianov retourne ensuite dans sa ville natale de Vladimir pour diriger l’école de gymnastique dans laquelle il a débuté. C’est là qu’il décède à 58 ans des suites d’une longue maladie le 21 mars 2011.

Plus



Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • A 19.725
    Gymnastique
    exercices au sol hommes
    A 118.225
    Gymnastique
    concours multiple individuel hommes
    B 19.675
    Gymnastique
    barre fixe hommes
    O 589.60
    Gymnastique
    compétition par équipes hommes
    O 19.825
    Gymnastique
    saut de cheval hommes
  • O 116.650
    Gymnastique
    concours multiple individuel hommes
    O 19.650
    Gymnastique
    anneaux hommes
    A 576.45
    Gymnastique
    compétition par équipes hommes
    O 19.450
    Gymnastique
    exercices au sol hommes
    A 19.500
    Gymnastique
    barres parallèles hommes
    O 19.450
    Gymnastique
    saut de cheval hommes
    B 19.525
    Gymnastique
    cheval d'arçons hommes
  • O 19.175
    Gymnastique
    exercices au sol hommes
    A 564.05
    Gymnastique
    compétition par équipes hommes
    B 18.800
    Gymnastique
    saut de cheval hommes

back to top En