skip to content
ADAMS Nicola
ADAMS Nicola

Nicola ADAMS

  • O 0
  • A 0
  • B 0

La superstar de la boxe britannique

Première championne olympique de boxe à Londres en 2012, première double championne olympique à Rio en 2016, année où elle a aussi remporté son premier titre mondial, Nicola Adams a tout gagné dans sa catégorie poids mouche. Elle est la superstar de la boxe britannique.

Inspirée par Mohamed Ali

Elevée dans le quartier défavorisé de Burmantofts dans l’est de l’agglomération de Leeds (West Yorkshire) Nicola Adams est introduite à la boxe au plus jeune âge par son père Innoncent, qui lui fait découvrir le film « Rumble In The Jungle », documentaire relatant le légendaire championnat du monde des poids lourds disputé le 30 octobre 1974 à Kinshasa, entre Mohamed Ali et George Foreman. Dès lors et comme elle l’a raconté, elle veut ne veut pas devenir comme Ali, et veut être Ali ! Ainsi quand elle est âgée de 12 ans, sa maman Dee l’amène à la salle et c’est le début d’une très belle histoire. « J’étais douée pour la boxe, et j’étais la seule fille, ça faisait de moi une petite vedette et j’adorais ça. J’aimais entendre les gens dire que je boxais comme un garçon. Cela m’a donné beaucoup de confiance et de crédibilité », a raconté la double championne olympique.

Contre vents et marrées

Il faut se souvenir que la boxe féminine est restée interdite au Royaume-Uni jusqu’en 1996. « C’est dur à croire, non ? Et la raison c’était quelque chose comme une décision prise 100 ans plus tôt. Mais les femmes ont toujours dû se battre pour tout, pour voter, pour courir le marathon, ça a toujours été un combat, » raconte Nicola, qui dispute son premier combat en compétition à 13 ans, précisément en 1996. Mais elle doit attendre quatre années supplémentaires pour faire une véritable percée. En 2001, elle peut s’entrainer aux côtés du champion du monde professionnel des poids lourds David Hayes lors d'un camp d'entraînement et de sélection en Angleterre. Lorsqu'elle a 18 ans, elle est enfin invitée à boxer pour son pays et ne regardera plus jamais en arrière. Elle est sacrée championne nationale à quatre reprises.

La boxe féminine devient olympique

Les progrès de Nicola Adams sont seulement freinés par le fait que son sport de prédilection n'en est encore qu'à ses premiers balbutiements. Ce n'est qu'en 2007 qu'elle fait son entrée sur la scène mondiale, en représentant la Grande-Bretagne aux Championnats d'Europe au Danemark. Une médaille d'argent suit en 2008 aux Championnats du monde à Ningbo en Chine. En dépit de problèmes de financement, elle remporte la Coupe Angered Centrum Box cette même année. En août 2009, le CIO annonce sa décision d’introduire la boxe féminine au programme des Jeux de Londres 2012. Nicola continue avec nouvelle médaille d'argent en 2010 aux Championnats du monde de Bridgetown (Barbades), puis remporte en 2011 les Championnats européens de boxe amateur à Rotterdam (Pays-Bas) et les championnats de l’Union Européenne à Katowice (Pologne).

La première pour l’éternité

Le 9 août 2012 dans un ExCel surchauffé, Nicola Adams dispute face à la Chinoise Ren Cancan qui l’a dominée lors des deux championnats du monde précédents (2008 et 2010) la toute première des trois finales olympiques de la boxe féminine dans la catégorie -51 kg. Très en jambes, en forme optimale, Adams a auparavant éliminé la Bulgare Stoyka Petrova 16-6 en quart de finale, et l’Indienne Mary Kom 11-6 en demi. Le match pour l’or est entièrement à son avantage. A coups de jabs incisifs avec sa droite, matraquant sa rivale des deux mains, follement soutenue pat le public qui rugit à chacun de ses coups portés, Adams compte déjà une avance de 4-2 au premier round. « Tu as pris un très grand départ ! » répète plusieurs fois son entraîneur dans le coin. Alors qu’il reste 52 secondes dans le deuxième round, elle envoie sa rivale au tapis d’une puissante combinaison droite-gauche. Ren Cancan est comptée jusqu’à 5. Le score passe à 9-4. Sur fond de « Nicola, Nicola ! » descendus des gradins, la favorite du public continue de dérouler au cours des 3e et 4e rounds, et s’impose largement 16-7 dans un incroyable vacarme.

« J’ai la tête dans les étoiles ! » dit Nicola Adams en descendant du ring, « Je voudrais remercier le public pour son formidable soutien, tout au long du tournoi. Il y avait une ambiance fantastique. Je suis si heureuse et j’essaye de retenir mes larmes. C’est un rêve qui devient réalité. Je m’entraîne depuis que j’ai 12 ans, et réaliser aujourd’hui que je l’ai fait, c’est énorme ! Ramener la médaille d’or à Leeds, ça va être très spécial ! Je pense que ce premier tournoi olympique féminin a accru la visibilité de notre sport, je crois que beaucoup de filles vont se mettre à la boxe ! ». Elle restera à jamais la première championne olympique de son sport.

En route pour le doublé olympique

Nicola Adams ne va pas s’arrêter en si bon chemin. Elle va en fait tout gagner chez les mouche. Le 27 mai 2016 sur le ring d’Astana (Kazakhstan) elle remporte son premier titre de championne du monde en battant aux points la Thaïlandaise Peamwilai Laopeam. La populaire championne de Leeds, 33 ans, complète ainsi une collection faite d’une médaille d’or olympique et de victoires aux Jeux du Commonwealth (Glasgow 2014), aux Jeux Européens (Bakou 2015), aux championnats d’Europe (2011) et aux championnats de l’Union Européenne (2011 et 2013). « Je veux écrire l’histoire en devenant double championne olympique. J’adorerais être capable de réaliser ça. J’y pense énormément, cela m’amène toujours à sourire et me motive », dit-elle à trois mois des Jeux de Rio. « Je pense que j’ai aujourd’hui beaucoup plus d’expérience, je suis plus équilibrée. Je sais à quoi m’attendre dans ce tournoi majeur, j’ai été là, je l’ai fait, j’ai eu mon t-shirt. Cela fait vraiment la différence, il n’y aura pas de surprise. Je sais à quoi cela ressemble et je suis prête pour tout ! ».

Rio 2016 comme une évidence

Nicola Adams va survoler son deuxième tournoi olympique de boxe sur le ring du pavillon Riocentro 6. Elle va renouveler son exploit de Londres : première championne olympique, première double médaillée d’or, le 20 août 2016. Elle remporte son quart de finale face à l’Ukrainienne Tetyana Kob, sa demi-finale devant sa victime de Londres Ren Cancan et sa finale contre la Française Sarah Ourahmoune sur le score sans appel de 3-0. Adams et Ourahmoune s’étaient très souvent affrontées dans les tournois internationaux, et la Britannique l’avait toujours emporté. « Je suis absolument folle de joie. Je suis maintenant la boxeuse amateur la plus titrée de l’histoire du Royaume-Uni. Ce n’est pas rien. Ce fut une aventure extraordinaire. Ce n’est pas facile quand on a déjà souvent combattu avec une même adversaire. Elle connaît vos mouvements alors il faut sans cesse se renouveler, jusqu’au bout du combat. ». Elle l’a fait. A Rio, Nicola Adams est entrée de plein pied dans la légende des Jeux Olympiques.

Plus

Galerie


Résultats



back to top