skip to content

Zou continue et les femmes marquent l’histoire - Londres 2012 - Boxe

Le Chinois Zou Shiming, champion olympique en titre, a fait un pas de plus vers une nouvelle médaille d'or aujourd'hui, tandis qu’une nouvelle page de l’histoire a été écrite avec l’attribution des premières médailles olympiques de boxe féminine.

Zou s’est défait du Kazakh Birzhan Zhakypov en quarts de finale et poursuit sa route vers l’or olympique en catégorie mi-mouche.

Le triple champion du monde a remporté le match 13 points à 10 face à un Zhakypov impuissant.

Devendro Singh Laishram a lui été éliminé après sa défaite 23-18 face à l’Irlandais Paddy Barnes. Devendro est ainsi le dernier des huit boxeurs indiens à faire ses adieux au ring. Aucun d’entre eux n’a pu décrocher de médaille.

Le Thaïlandais Kaeo Pongprayoon a pour sa part remporté un combat accroché face au Bulgare Aleksandar Aleksandrov.

Cette qualification pour les demi-finales de Pongprayoon, dans une forme resplendissante pour ses premiers Jeux Olympiques, lui assure au minimum la médaille de bronze.

Dans la catégorie des poids super-légers masculins, le médaillé de bronze aux mondiaux et tête de série numéro trois Vincenzo Mangiacapre a battu le Kazakh DaniyarYeleussinov 16-12 après une fin de rencontre très tendue.

Le boxeur britannique Thomas Stalker a laissé échapper toute chance de médaille en s’inclinant 23-22 contre le Mongol Munkh-Erdene Uranchimeg.

« Je suis très ému. Ce sont mes troisièmes Jeux : Athènes, Beijing et maintenant Londres, » a rappelé Uranchimeg.

« Je rêve depuis toujours de décrocher une médaille, et ce rêve est aujourd’hui devenu réalité. »

Le Brésilien Yamaguchi Falcao Florentino a créé une des sensations de la soirée en éliminant la tête de série numéro un chez les mi-lourds, le champion du monde cubain Julio la Cruz Peraza (18-15).

Après un premier round équilibré, Florentino a surpassé son adversaire en ne lui laissant pas le temps de récupérer de ses directs et de ses crochets agressifs.

Si l’équipe masculine américaine rentre chez elle sans la moindre médaille pour la première fois de l’histoire des Jeux Olympiques, ce ne sera pas le cas chez les femmes. Elles peuvent même s’emparer de l’or grâce à Claressa Shields, 17 ans, qui a largement dominé la Kazakh Marina Volnova en demi-finale (29-15).

La jeune boxeuse est l’une des grandes gagnantes de cette journée absolument historique, puisque les toutes premières médailles de boxe féminine ont été attribuées.

Shields rencontrera jeudi en finale la puissante Russe Nadezda Torlopova, ancienne championne du monde chez les super-lourds, qui s’est imposée 12-10 dans un combat très serré face à la Chinoise Li Jinzi.

Katie Taylor s’est quant à elle qualifiée pour la finale des poids légers grâce à une victoire 17-9 sur la Tadjike Mavzuna Chorievaà l’ExCeL.

Elley retrouvera la Russe Sofya Ochigava, qui s’est débarrassée de la Brésilienne Adriana Araujo dans sa propre demi-finale.

Nicola Adams combattra également pour l’or face à la Chinoise Ren Cancan dans la catégorie poids mouche. En demi-finale, la Britannique a pris le dessus sur la quintuple championne du monde Mary Kom.

Ren s’est pour sa part qualifiée aux dépends de l’Américaine Marlen Esparza qui décroche néanmoins le bronze, comme toutes les boxeuses éliminées au stade des demi-finales.

back to top