skip to content
Date
07 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Tir , République populaire de Chine

Zhang Mengxue lance la campagne olympique 2016 de la Chine

La Chinoise Zhang Mengxue a décroché la première médaille d'or à Rio pour son pays dimanche en remportant le titre en tir au pistolet à 10 m, devant la Russe Vitalina Batsarashkina et la Grecque Anna Korakaki.


En qualification Zhang Mengxue n'avait fini que 7e, loin de l’adolescente Russe Vitalina Batsarashkina, qui avait signé un superbe 390, avec même une série à 99 points, soit neuf plombs sur dix dans le 10, le centre de la cible.

Mais en finale, démontrant une formidable assurance pour tirer avec précision, la championne chinoise de 25 ans a confortablement repoussé les assauts de Batsarashkina pour terminer avec un score de 199,4 qui constitue un nouveau record olympique en finale. Vitalina Batsarashkina a terminé avec un total de 197,1 à l’issue de ce duel.

La tireuse sportive née à Jinan le 6 février 1991, et qui n’a fait ses débuts en compétition qu’en 2015, a claqué un 10.9 parfait à son 17e tir, pour prendre deux points d’avance sur son adversaire russe et sceller la première des médailles d’or chinoises à Rio.

Dans cette finale à huit, l’autre adolescente russe Ekaterina Korshunova a été la première éliminée. Elle a été suivie par la Serbe Bobina Velickovic puis par l’Espagnole Sonia Fanquet au moment où Zhang devenait de plus en plus menaçante en prenant la tête de la compétition. Seule Batsarashkina semblait en mesure de lui contester la victoire, alors que l’Egyptienne Afaf Elhodhod et la Mexicaine Alejandra Zavala Vazquez quittaient à leur tour la compétition. Ce qui ne laissait plus que Zhang, Batsarashkina et Korakaki en lice pour le podium. Dernière éliminée, la Grecque Anna Korakaki s’est adjugé la médaille de bronze. Puis Zhang a pris le meilleur dans le duel final!

© Getty Images

Ce résultat est une relative surprise après les éliminations en qualifications de la double tenante du titre, la Chinoise Guo Wenjun, et de la N°1 mondiale, l'Ukrainienne Olena Kostevych, championne olympique à Athènes en 2004 et encore en bronze à Londres.        

« Un beau cadeau d’anniversaire pour ma maman ! »

« Je suis si excitée ! Je ressens toujours la tension de la compétition. Je suis encore dans cet état d’esprit. Gagner les Jeux Olympiques était mon but depuis mon plus jeune âge. Maintenant, J’ai ma médaille », a déclaré Zhang Megxue, folle de bonheur. « J’étais très calme en finale. Les qualifications ont été un peu difficiles pour moi. En tout cas, ma mère a fêté son anniversaire hier. C’est le meilleur cadeau que je puisse lui offrir ! »

De son coté, Vitalina Batsarashkina explique qu’elle n’a pas pensé à la victoire. « Je ne pense pas au résultat avant que ce soit fini ». Mais, dit-elle, « Je me sens vraiment, très bien. Cela dit, je ne comprends pas encore ce qui s’est passé, c’est pour cela que je suis si calme. Pour moi, cela n’a pas été la meilleure finale. Nous sommes aux Jeux Olympiques, et de toutes façons, c’est ce qui est arrivé ».

Pour Anna Korakari, ce n’est que du bonheur : « Ca a vraiment été une bonne année pour moi. Pour être honnête, je ne m’attendais pas à gagner une médaille. En me basant sur mes entrainements, je pensais pouvoir atteindre la finale, mais avec les nouvelles règles éliminatoires, on ne sait jamais. Je tremble. C’est un rêve qui devient réalité. Je suis sur le podium, ce sont mes premiers Jeux et je n’ai que 20 ans ! » 

© Getty Images
back to top En