skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

Yuzuru Hanyu écrit l'histoire, Alina Zagitova sacrée à quinze ans

Dans les épreuves de simple du patinage artistique, c'est tout d'abord le Japonais Yuzuru Hanyu qui écrit doublement l'histoire : il est le premier à conserver son titre depuis plus de 65 ans, et il a remporté la médaille d’or de la millième épreuve des Jeux Olympiques d'hiver. Chez les femmes, la billante athlète olympique de Russie Alina Zagitova s'impose à 15 ans, au terme d'un match de très haut niveau avec sa compatriote Evgenia Medvedeva.

La 1000e médaille d'or des Jeux d'hiver pour Yuzuru Hanyu qui conserve son titre !

Le Japonais Yuzuru Hanyu, 23 ans entre doublement dans l'histoires des Jeux ce 17 février, avec son magnifique succès dans l'arène de glace de Gangneung. Il est le premier patineur artistique à conserver son titre depuis l'Américain Dick Button (1948 et 1952), et surtout, il remporte la médaille d'or de la millième épreuve des Jeux d'hiver. Il devance son compatriote vice-champion du monde et double médaille des Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver Innsbruck 2012 Shoma Uno, et l'Espagnol Javier Fernandez, sextuple champion d'Europe, et qui remporte la première médaille de son pays sur la glace !

Déjà impressionnant dans le programme court à l'issue duquel il a pris une large avance sur ses rivaux, le champion olympique de Sotchi 2014 récidive en finissant deuxième du libre avec un total remarquable de 317.85. Il faut dire qu'il a tenté et presque réussi quatre quadruples sauts lors de sa prestation. A 23 ans, il est au sommet de son art et le public a vibré avec beaucoup d'enthousiasme tout au long de sa prestation sur l'air de Seimei de Umebayashi. 

Getty Images

« C'est la plus belle journée de ma vie de patineur, souligne-t-il. "Mes larmes viennent du cœur. Je n'arrive pas à trouver les mots tellement je suis heureux. Je ne pense qu'à patiner. Je n'ai pensé qu'à ça jour et nuit depuis une semaine et j'ai gardé confiance. » Il faut dire qu'il a pu douter après une blessure à la cheville l'ayant tenu à l'écart des patinoires en novembre et décembre derniers.

Entamé par une combinaison très risquée d'un quadruple salchow et d'une quadruple boucle piquée, il enchaîne avec un triple axel pour finir par un autre quadruple salchow suivi d'un quadruple boucle piquée qu'il manque. Avec une telle palette de sauts, l'élève de Brian Orser se met hors d'atteinte au classement même si le jeune Américain Nathan Chen met le feu à la glace quelques minutes plus tôt en faisant encore mieux avec pas moins de six quadruples sauts dont 5 parfaitement posés. Inédit !

Getty Images

Son programme étourdissant de vitesse et de virtuosité, offre à Chen un nouveau record personnel de 215.08, il remonte de la 17eme place à l'issue du programme court jusqu'à la cinquième place. Mais il pourra se consoler avec la victoire dans le libre avec neuf points de mieux que Yuzuru Hanyu crédité de 206.17.

La deuxième place est pour un autre Japonais Shoma Uno, 20 ans, le vice-champion du monde en titre. Il effectue un programme très solide techniquement pour gagner une place par rapport au programme court.

Le troisième est une vieille connaissance, l'Espagnol Javier Fernandez, sextuple champion d'Europe en titre et double champion du monde en 2015 et 2016 qui, avec cette médaille de bronze, efface la déception de Sotchi où il avait fini quatrième. L'Espagne ne comptait jusque là que des médailles aux Jeux d'hiver remportées sur la neige, en ski alpin par Francisco Fernandez-Ochoa (or, slalom, Sapporo 1972) et sa soeur cadette Blanca (bronze, slalom, Albertville 1992), puis le 15 février à PyeongChang par Regino Hernandez, médaillé de bronze du snowboard cross.

La prodige Alina Zagitova s'offre l'or du patinage artistique féminin à 15 ans !

Le 23 février, le titre féminin de patinage artistique se joue entre deux Athlètes Olympiques de Russie dans un final époustouflant. Après un terrible suspense c'est la jeune Alina Zagitova, 15 ans et demi qui obtient la médaille d'or (239.57) devant sa compatriote Evgenia Medvedeva qui, elle, remporte le libre mais doit se contenter de la médaille d'argent (238.26).  Le bronze est pour la Canadienne Kaetlyn Osmond malgré une petite faute sur la réception d'un saut (231.02).

C'est un duel au sommet qui enflamme l'Ice Arena de Gangneung. Un duel entre deux membres de l'équipe des Athlètes Olympiques de Russie et deux partenaires d'entraînement. Un duel de générations également entre l'ancienne de 18 ans, Evgenia Medvedeva, double championne du monde en titre, et la nouvelle venue avec la fougue de ses 15 ans et un titre de championne d'Europe conquis à Moscou en janvier : Alina Zagitova.

A l'arrivée, c'est un écart infime qui les sépare. Victorieuse du programme court, Zagitova est la première à passer, elle aligne les difficultés sans trembler Triple Lutz, triple boucle piquée puis surtout sa grosse combinaison Triple flip, double boucle et double boucle. Sur la musique de Don Quichotte de Leon Minkus, elle est admirable d'émotion et d'expression chorégraphique dans la droite ligne de celle dont elle porte le prénom, la gymnaste Alina Kabaeva. Avec 156.65, elle semble bien installée en tête.

« Quand j'ai vu le score, j'ai été agréablement surprise, précisera-t-elle. "Je suis heureuse d'avoir pu maîtriser ma nervosité et d'avoir pu patiner calmement. Je m'attribuerais la note de 4/5 avec un petit + parce que je n'ai pas réussi d'entrée ma combinaison (triple lutz, triple boucle). J'ai dû la replacer plus tard. Je savais que je n'avais pas de droit à l'erreur."

Getty Images

La Canadienne Kaetlyn Osmond, 3eme du programme court, ne la menace nullement en raison notamment d'une erreur de réception. Elle finira sur la troisième marche du podium.

Reste à Evgenia Medvedeva de prendre tous les risques. Celle qui avait tout gagné depuis deux ans avant l'avènement de Zagitova, ne lâche rien. Sur la musique du film Anna Karénine, sa prestation est de toute beauté et elle passe toutes ses difficultés : triple flip, triple lutz et la combinaison triple flip, triple boucle. « Je me suis sentie comme Anna Karénine dans le film", commente-t-elle. "J'ai donné tout ce que j'avais en moi. J'ai tout mis sur la glace. Je n'ai aucun regret. Je me sentais dans le brouillard pour la première fois. J'ai senti que ces quatre minutes ne m'appartenaient pas mais qu'elles appartenaient au monde entier.»

Retardée dans sa préparation par une fracture de fatigue au pied, elle semble tout à fait au point pour le plus grand rendez-vous de sa carrière. 156.65, les juges lui donnent exactement la même note que Zagitova : 156.65. Elle est placée devant au nombre de places mais doit se contenter de la deuxième position au total en raison d'un petit point laissé lors du court. Elle éclate en sanglots en découvrant ses notes avant de retrouver le sourire quelques instants plus tard.

Quant au Canada, avec le bronze remporté par Kaetlyn Osmond, il est médaillé dans toutes les épreuves du patinage artistique à PyeongChang 2018 sauf une, celle des hommes : victoire dans la compétition par équipes, médaille de bronze pour Meagan Duhamel et Eric Radford en couples, titre olympique pour Tessa Virtue et Scott Moir en danse sur glace...

back to top En