skip to content
Date
24 août 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ

Yang Hao, plongeur aux nerfs d’acier, remplit son contrat

Le Chinois Yang Hao a gagné l’or du tremplin à 3 m masculin, mais a refusé de se laisser submerger par l’émotion.


Yang Hao fête sa médaille d’or avec la mascotte de Nanjing 2014

« Je viens juste de réaliser que j’avais gagné la médaille d’or », a-t-il déclaré l’air de rien, après avoir signé un score victorieux de 614,80 points. « Je ne suis pas ému outre mesure. J’ai simplement rempli mon contrat. »

Le public du Natatorium du Centre sportif olympique de Nanjing a été un peu plus expressif. Une clameur de stupeur et de ravissement s’est élevée des tribunes lorsque Yang Hao a exécuté son dernier plongeon, un double saut périlleux et demi avant avec une vrille d’un coefficient de difficulté de 3.0 que les juges ont estimé presque parfait.

« Les encouragements si chaleureux du public m’ont beaucoup aidé, a reconnu Yang Hao. J’étais un peu tendu au début, mais au fil des plongeons, je me suis senti mieux. »

Le plongeur chinois, dont l’hégémonie n’a jamais été véritablement remise en question en finale, a dit qu’il n’était « pas particulièrement satisfait » de sa performance, car « à l’entraînement, je fais généralement mieux que ça ».

Le Mexicain Rodrigo Diego Lopez a enlevé l’argent avec 593,65 points. « Je suis vraiment bien, a-t-il dit. Tout au long de la compétition, j’ai toujours cru à l’or. Il n’était pas au rendez-vous, mais mon résultat me convient très bien. »

Les trois médaillés de la compétition du tremplin à 3 m masculin

Philippe Gagne (CAN), le médaillé de bronze, a quant à lui été surpris de se retrouver sur le podium : « Je ne m'y attendais pas, a-t-il indiqué. Je me voyais bien dans les quatre ou cinq premiers, mais une médaille, c’est super. »

Ses deux derniers plongeons ont été décisifs pour l’obtention de sa médaille : un triple salto et demi renversé de coefficient de difficulté 3.5, qui a permis à Gagne de remonter en quatrième position, et un salto et demi renversé avec trois vrilles et demie, synonyme de médaille de bronze.

« Je les avais gardés pour mes deux derniers plongeons, les plus difficiles, et ce sont ceux qui m’ont le plus stressé », a-t-il expliqué.

Tags Nanjing 2014 , JOJ
back to top