skip to content
Date
16 févr. 2016
Tags
Lillehammer 2016 , JOJ , Patinage artistique , Individuel , Hommes , Actu CIO

Yamamoto garde son sang-froid pour s’imposer sur la glace


Le Japonais Sota Yamamoto n’avait aucune intention de se laisser impressionner. Pourtant, il savait qu'à la moindre erreur, la médaille d’or de l’épreuve masculine de patinage artistique des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver de Lillehammer 2016 s’évanouirait.

Yamamoto était premier au moment de pénétrer sur la glace de l’Amphithéâtre olympique d’Hamar pour le programme libre, avec une belle avance sur ses adversaires les plus proches. Il était le dernier des 16 patineurs à entrer en lice.

Le Japonais de 16 ans avait vu le Letton Deniss Vasiljevs exploiter tout son talent lors de son programme de quatre minutes, ce qui lui avait permis de revenir à quelques encablures de la première place. Une erreur et Yamamoto laisserait filer le titre. Il réagissait alors en livrant une prestation sérieuse pour décrocher la médaille d’or, avec une note de 215,52.

« Je n’ai pas cessé de regarder les notes et les points des autres, raconte Yamamoto. J’avais une pression énorme et j’étais encore plus nerveux, car je passais le dernier. »

« Un de mes principaux objectifs était de décrocher l’or et c’est ce que j’ai fait, mais je ne suis pas tout à fait satisfait de ma prestation. J’aurais pu mieux faire. »

Yamamoto a ensuite expliqué que c’est un SMS de ses proches qui lui a permis de trouver la force de gagner. « Mes parents m’ont envoyé un texto pour me dire qu’ils me regardaient depuis chez nous, au Japon, alors qu’il était très tard là-bas, se réjouit-il. Ma mère m’a envoyé le message après le programme court. Mes parents sont fiers de moi. »

« Beaucoup de participants ont commis des erreurs dans le programme court. J’ai essayé de me concentrer sur le programme long parce que tout le monde le faisait. »

Vasiljevs s’est adjugé la meilleure note globale du programme libre et est passé de la troisième à la deuxième place pour décrocher l’argent avec une note de 214,43.

La troisième place est revenue au Russe Dmitri Aliev au terme d’une belle prestation – le deuxième score de la journée – dans la foulée du programme court de samedi.

En début de journée, le Canadien Roman Sadovsky était toujours deuxième, mais une chute à la réception d’un triple axel lui a coûté cher : il termine au pied du podium, à la quatrième place.

Visiblement déçu, Sadovsky a quitté la glace tête basse à la fin de son programme. « Je m’en veux tellement d’avoir raté ça, dit-il. Il y a des éléments à haut risque mais qui rapportent gros et j’ai échoué. Si j’avais réussi mon triple axel, je serais monté sur le podium. Mais bon, on apprend de ses erreurs. »

Écrit par Alan Adams, du YIS/CIO, avec Emily Bayci, jeune reporter du CIO

Alan Adams est reporter au Service d’information des JOJ (Youth Information Service, YIS) de Lillehammer. Basé à Toronto, au Canada, il suit les compétitions sportives depuis le milieu des années 1980 et a notamment couvert cinq Jeux Olympiques d’hiver.

back to top En