skip to content
Date
27 août 2004

Xing Huina éclipse les Éthiopiennes

Difficile de faire son choix en dehors des Éthiopiennes dans le 10 000 m féminin d’Athènes. Lors des deux précédents Championnats du monde, les athlètes d’Afrique de l’Est ont en effet remporté cinq des six médailles en jeu et elles ont envoyé en Grèce un trio terrifiant, composé de Ejagayehu Dibaba, Deratu Tulu, double championne olympique, et Werknesh Kidane. Toutes les trois ont un potentiel de médaillée d’or et à part elles, seule la Britannique Paula Radcliffe semble la mieux armée pour leur poser des problèmes.


La Britannique va toutefois connaître un passage à vide aux Jeux d’Athènes. Après avoir abandonné dans le marathon sur blessure, elle va faire illusion un certain temps en prenant rapidement la tête du 10 000 m, mais il est clair qu’elle n’est pas au mieux. En fin de course, elle n’arrive plus à suivre et s’éclipse alors qu’il reste encore plus de cinq tours à boucler.

La voie est donc libre pour les Éthiopiennes qui peuvent envisager un triplé sur le podium. Mais elles sont encore accompagnées d’une athlète qui reste au contact : il s'agit de la Chinoise Xing Huina, qui a remporté le titre mondial juniors l’année précédente. Elle doit cependant faire encore toutes ses preuves à l’échelon seniors. Son manque de notoriété et son profil discret vont pourtant s’avérer sa meilleure arme.

Dans le dernier tour, le peloton de tête est toujours groupé, jusqu’au démarrage de Ejagayehu Dibaba. Seule Xing Huina semble en mesure de suivre le train et les deux femmes se retrouvent au coude à coude au bout de la ligne opposée. Puis, sous les applaudissements du public athénien emballé par le duo, la Chinoise démarre à son tour.



Elle dépose l’Éthiopienne dans la ligne droite et Dibaba n’arrivera jamais à reprendre l’avantage. L’Éthiopienne avouera plus tard qu’elle pensait que Xing Huina était à un tour et que c’était donc plutôt une concurrente attardée que la femme de tête !

C’est ainsi que chacune des deux coureuses franchit la ligne d’arrivée en pensant qu’elle a gagné la médaille d’or, Xing Huina en premier, puis Ejagayehu Dibaba qui boxe l’air en signe de victoire avant de réaliser sa méprise : celle qu’elle supposait accuser un tour de retard est en réalité la nouvelle championne olympique !

back to top