skip to content
Ilke Wyludda Getty
Date
29 juil. 1996
Tags
Atlanta 1996 , Actu CIO , Athlétisme

Wyludda répond enfin aux attentes au lancer de disque


L’une des plus grandes lanceuses de disque au monde pendant près d’une dizaine d’années, l’Allemande Ilke Wyludda livre souvent des prestations en-deçà de sa valeur. Deux fois titrée aux Championnats d’Europe, elle ne se qualifie même pas pour la finale aux Jeux Olympiques 1992 à Barcelone. En quatre tentatives, elle est incapable de remporter un titre aux Championnats du Monde malgré son statut de favorite. Malchance ou incapacité à gérer la pression ?

Naturellement, à son arrivée à Atlanta, on se pose légitimement la question de savoir quel visage elle montrera. Saura-t-elle mettre fin à sa mauvaise série ? Wyludda ne tarde pas à donner une réponse, et avec la manière. Après tant d’années décevantes, elle trouve enfin son rythme à Atlanta et oublie la pression. Elle montre au monde entier, et à ses rivales, de quel bois elle se chauffe.

Ilke WYLUDDA Getty

Son premier lancer passe les 68 mètres, ce qui lui donne une avance de plus de 3 mètres sur ses concurrentes. Au deuxième tour, elle lance le disque à 69,66 mètres, puis au moins à 66,70 mètres lors de ses trois tentatives suivantes. Personne ne lui arrive à la cheville. À vrai dire, l’un des cinq premiers lancers de Wyludda lui aurait suffi à décrocher la victoire, qu’elle remporte finalement par le plus grand écart au lancer de disque olympique en plus de 40 ans.

Wyludda a une bonne explication à ce retournement de situation. Au moment de fêter sa médaille d’or, elle déclare en effet avoir décidé d’arrêter de manger des glaces pendant six semaines avant les Jeux Olympiques ! La clé du succès, selon elle.

Elle participe à nouveau aux JO quatre ans plus tard à Sydney et termine septième de l’épreuve. Douze ans plus tard, elle participe aux Jeux Paralympiques de Londres après s’être fait amputer d’une jambe à la suite d’une infection. Elle devient ainsi la première athlète allemande à participer aux Jeux Olympiques et aux Jeux Paralympiques.

back to top En