skip to content
2018 Getty Images
PyeongChang 2018

Wu Dajing champion olympique du 500 m courte piste avec un record du monde

Le chinois Wu Dajing, médaillé d'argent sur la distance à Sotchi en 2014, remporte la finale du 500 m, jeudi devant le public de l'arène de Gangneung. Après avoir établi un record du monde en quarts de finale, il en a signé un autre pour devancer deux patineurs de la République de Corée, Hwang Dae-hon e t le champion olympique du 1500 m Lim Hyo-jun Wu Dajing ouvre le palmarès chinois dans les courses masculines de short-track !

Wu Dajing n'a pas fait les choses à moitié pour s'adjuger son premier titre olympique à 23 ans. En 39.800 il a établi un premier record du monde et olympique sous les 40 secondes dans son quart de finale. Il l'a encore amélioré en finale : 39.584.

Getty Images

Pour l'or, il a pris le meilleur sur Hwang Dae-han, lui aussi sous l'ancien record du monde (39.854) et Lim Hyo-jun, qui gagne sa deuxième médaille en short-track à PyeongChang 2018. Le Canadien Samuel Girard a pris la quatrième place. 

Getty Images
Wu Dajing confirme brillamment  

Médaillé d'argent du 500 m à Sotchi il y a quatre ans, Wu Dajing a depuis lors dominé la distance, enregistrant dix victoires en Coupe du monde et aux championnats du monde. Sa course dominatrice sur la glace de l'arène de Gangneung, où il est resté en tête du départ à l'arrivée des quatre tours 1/2, pour finir avec une large avance sur Hwang Dae-hon et dans un temps record, le voit tout simplement devenir le premier chinois médaille d'or en short track, là où les athlètes féminines de son pays ont accumulé neuf titres et des podiums sur toutes les distances depuis 1992. 

"Je n'ai pas laissé une chance à mes adversaires", a-t-il dit. "J'ai gardé ma vitesse depuis le départ. Pus important, je pense que j'ai cru en moi. C'est beaucoup d'émotion et de bonheur de gagner la première médaille d'or de la Chine dans cette discipline". A propos de ses deux records du monde, il explique : "Je n'y ai pas trop réfléchi. J'ai juste pensé à la façon de faire pour franchir tous les tours. La compétition était acharnée. J'ai essayé de rester confiant et mon équipe a été d'un précieux soutien, elle m'a beaucoup encouragé. 

Getty Images
Les patineurs coréens pensent au futur 

Le public de l'arène de Gangneung espérait bien que Hwang ou Lim seraient les premiers patineurs de la République de Corée à gagner sur la distance deuils Chae Ji-hoon à Lillehammer en 1994. Mais en prenant l'argent, Hwang a fait beaucoup mieux que ses 14e et 17e places sur 1500 m et sur 1000 m. "Demain, le soleil se lèvera" a-t-il philosophiquement dit, "C'est juste un jour dans ma vie, juste une compétition. J'ai disputé ce 500 m et j'ai obtenu ce résultat, donc je suis bien évidemment déçu de ma performance. Mais je pense que nous avons gagné l'or en termes de communication, et pour notre travail d'équipe. Je faire maintenant faire de mon mieux pour devenir un athlète plus assidu, qui tente plus et plus fort". 

Getty Images

Lim s'est dit fier d'ajouter une médaille à son titre du 1500 m, mais admet qu'il aurait préféré monter sur la plus haute marche du podium : "Dajing est très fort sur cette distance. C'est un merveilleux athlète. La vitesse était extrême dans cette finale. Je ne savais pas que le record du monde serait battu, donc je pense que nous avons été chanceux d'attraper des médailles en fin de compte. Dans le 1500 m, j'avais pris un excellent départ. Je voulais aussi gagner l'or en relais, plus que dans les courses individuelles. Je me sens donc triste pour mes coéquipiers. Nous ferons de notre mieux dans les prochains Jeux pour ne pas répéter cette erreur".  

back to top En