skip to content
Date
31 juil. 1976
Tags
Montréal 1976

Wszola remporte une médaille d’or éclatante au saut en hauteur - Athlétisme

La carrière olympique du sauteur en hauteur américain Dwight Stones a épousé la forme des montagnes russes et force est de constater qu'à Montréal 1976, il était plutôt dans une descente.


L’Américain aux longues jambes éclate sur la scène internationale en 1972, en obtenant la médaille d’argent aux Jeux Olympiques de Munich. Le public tombe sous le charme de ce jeune homme de 18 ans, exubérant et confiant.

Il franchit 2,21m lors de son troisième et dernier essai, et le public allemand s’enthousiasme pour le natif de Los Angeles.

Il améliore le record du monde dans les années qui suivent et, en arrivant aux Jeux de 1976 à Montréal, il porte logiquement l’étiquette de grand favori pour le titre olympique.

Pourtant, cette fois, le play-boy californien est devenu le vilain petit canard.

Après la publication par la presse locale de certains de ses propos affirmant qu’il déteste les Canadiens américains, il essaye de rattraper le coup avec une opération de relations publiques et va même jusqu’à porter au stade un T-shirt mentionnant qu’il les aime, que les officiels lui demandent de retirer.

Il se montre également critique envers les organisateurs des Jeux, estimant qu’ils auraient dû prévoir de couvrir le sautoir en cas de pluie lors de l’épreuve.

Le jour de la finale, ô surprise, le ciel a ouvert ses vannes et l’on voit Stones, furieux, aider les officiels à éponger l’eau de pluie devant la barre.

Mais tout cela n’est que péripéties en marge de l’épreuve principale, et c’est un Polonais longiligne qui va se couvrir d’or et de gloire.

Originaire de Varsovie, Jacek Wszola ne se laisse pas perturber d’un iota par le sautoir glissant.

Il se qualifie pour la finale assez facilement et semble être l'athlète le plus à l’aise sous les trombes d’eau du stade olympique.

La finale se transforme en une bataille à trois entre Wszola, Stones et Greg Joy, le favori local. Stones s’arrête à 2,21m et gagne la médaille de bronze au bénéfice du nombre d’essais.

Wszola et Joy effacent tous deux 2,23m, la tentative réussie du Canadien déclenchant un tonnerre d’applaudissements du public, lors d’un moment devenu emblématique au Canada.

Wszola, pour sa part, monte un cran plus haut en passant 2,25m pour s’adjuger la médaille d’or. Quatre ans plus tard, la chance tournera complètement puisque, donné archi-favori, il devra se contenter de la médaille d’argent.

 

back to top