skip to content
Date
28 mai 1928
Tags
Amsterdam 1928

Williams réalise le doublé du sprint

Percy Williams était l’antithèse absolue du sprinteur moderne. Quand aujourd’hui les coureurs de vitesse sont plus généralement musculeux, puissants et trapus, Williams était diaphane et de petite stature, rien d’un champion olympique en puissance.


Quand il se présenta aux éliminatoires canadiennes au début de 1928, non seulement il n’avait pas 20 ans mais n’avait couru que quelques 100 m dans sa carrière. Il n’en réserva pas moins sa place sur le bateau en direction des Jeux Olympiques à Amsterdam, après avoir remporté non sans panache le 100 m et le 200 m.

Aux Pays-Bas dans les premières séries, Williams réalisa un 11 s pour commencer mais le monde et le reste des coureurs ne se rendirent compte de sa présence que lorsque le Canadien esseulé égala le record olympique du légendaire Harold Abrahams avec un temps de 10 s 6 dans la deuxième série.

Dans les épreuves incroyablement serrées des demi-finales, quatre hommes firent aussi bien que lui et les commentateurs persistèrent à donner gagnants les favoris Américains et Britanniques en finale.

Lorsque les six coureurs s’alignèrent sur la cendrée irrégulière, la foule fut soudain pleinement attentive. Debout, le dos droit, les yeux loin devant, Williams surgit de la ligne de départ et, 30 mètres plus tard, la course lui était déjà acquise. Il franchit l’arrivée en 10 s 8, les bras en l’air d’exultation, un demi-mètre devant le Britannique Jack London.

Quelques jours plus tard, il ajouta le titre du 200 m à ses conquêtes olympiques et la nouvelle de ses triomphes fut saluée avec jubilation dans sa ville natale de Vancouver.

back to top