skip to content
Getty Images

Wiggins en piste pour une moisson record de médailles

Bradley Wiggins a la possibilité de remporter une huitième médaille olympique record. La domination olympique de la Grande-Bretagne en cyclisme sur piste, qui dure depuis huit ans, sera toutefois soumise à rude épreuve à partir du 11 août, date du début des compétitions au nouveau vélodrome olympique de Rio.

Wiggins participera à la poursuite par équipes hommes et peut devenir le premier athlète britannique à gagner huit médailles olympiques. Il a obtenu six médailles en cyclisme sur piste, dont trois d’or, et une médaille d’or en contre-la-montre sur route, mais l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Danemark sont tous venus à Rio 2016 avec des groupes de poursuite solides.

Emmenée par Wiggins et Chris Hoy, aujourd’hui à la retraite, l’équipe de Grande-Bretagne s’est révélée en 2008 comme la force dominante du cyclisme sur piste et a remporté sept médailles d’or lors de chacune des deux dernières éditions des Jeux Olympiques. La Grande-Bretagne sera l’équipe à battre dans les cinq épreuves au programme pour les hommes comme pour les femmes, trois dans les épreuves de vitesse (vitesse individuelle et par équipes, et keirin) et deux dans celles d’endurance (poursuite par équipes et omnium).

Getty Images

Les principaux adversaires des Britanniques seront l’Australie, leur grands rivaux depuis longtemps, les spécialistes de vitesse français en plein renouveau, et l’équipe américaine féminine de poursuite par équipes, championne du monde. Dans cette dernière épreuve, les États-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada et l’Australie se livreront probablement à une bataille acharnée pour accéder à la finale.

Dans l’omnium femmes, la Britannique Laura Trott, médaillée d’or à Londres 2012 et championne du monde, est favorite, mais Sarah Hammer, vice-championne olympique à Londres tant en omnium qu’en poursuite par équipes, aimerait bien devenir la première Américaine championne olympique sur piste.

Sarah Hammer vise en réalité deux médailles d’or. « Mon palmarès compte des titres mondiaux, des records du monde et d’autres victoires, mais il me manque encore un titre olympique, dit-elle. La médaille d’or serait une énorme récompense par rapport à tout le travail que j’ai effectué pour cela, à tous les sacrifices auxquels j’ai consenti durant des années. Ce sont mes troisièmes Jeux Olympiques. Nous sommes prêtes pour la course et à donner le maximum. »

Getty Images

Mark Cavendish, la star des pelotons routiers, poursuit sa quête vers une insaisissable médaille olympique, cette fois dans l’omnium hommes. Il est également inscrit comme remplaçant en poursuite par équipes hommes. À Beijing 2008, il était le seul pistard britannique à être revenu bredouille avant de rater une nouvelle fois le podium à Londres 2012 dans la course sur route masculine remportée par le Kazakh Alexandr Vinokourov, à la suite d’une échappée. Le Colombien Fernando Gaviria, double champion du monde de l’omnium, se dressera notamment sur la route de Cavendish.

Getty Images

Les épreuves de vitesse masculines devraient être très ouvertes après le retrait de Hoy, sextuple champion olympique, à l’issue de Londres 2012. Jason Kenny (GBR), champion du monde de vitesse, Matthew Glaetzer (AUS), Eddie Dawkins (NZL), Francois Pervis (FRA) et le champion du monde de keirin Joachim Eilers (GER) devraient jouer des coudes dans les courses hommes de vitesse, individuelle et par équipes, et de keirin.

Dans les épreuves de vitesse dames, la Chinoise Zhong Tianshi est au-dessus du lot, alors que l’Australienne Anna Meares, médaillée olympique à cinq reprises, peut compléter sa collection pour ses quatrièmes Jeux Olympiques consécutifs.

Anna Meares est déjà considérée comme l’une des plus grandes pistardes de tous les temps, mais elle déclare qu’elle est déterminée à repousser ses prochaines adversaires. « Je me sens nerveuse et c’est normal », indique celle qui a amassé onze couronnes de championne du monde. « Cela vient juste me rappeler que les Jeux Olympiques restent importants, même après toutes ces années. »

Getty Images

Enfin l’Allemande Kristina Vogel, championne du monde de keirin, se mêlera, elle aussi, à la lutte pour les médailles. Âgée de 25 ans, elle avait obtenu l’or de la vitesse par équipes, il y a quatre ans à Londres, et sera l’une des principales concurrentes à suivre.

back to top En