skip to content
Bob Martin
Date
16 févr. 1992
Tags
Albertville 1992 , Bobsleigh , Actu CIO , Suisse

Weder et Acklin s’imposent sur le tard en bobsleigh

La compétition de bob à 2 d’Albertville s’est avérée extraordinairement passionnante et incertaine.

À mi-compétition, les trois premières places sont occupées par la Grande-Bretagne, l’Italie-1 et l’Autriche-2. La grande surprise vient de la paire britannique composée de Mark Tout et de Lenny Paul, qui se sont montrés les plus rapides dans la première manche et qui ont ensuite conservé leur fauteuil de leader, malgré leur huitième temps dans la deuxième. L’équation est désormais simple : les deux outsiders peuvent-ils rester sur le podium lors des deux dernières descentes ou les favoris vont-ils avoir le dernier mot ?

Parmi les équipes favorites, la paire suisse Gustav Weder et Donat Acklin a été la plus en vue. Neuvièmes seulement après la première manche, les deux hommes ont commencé à montrer leurs possibilités dans la deuxième en y signant le troisième temps. Ainsi, à l’entame de la deuxième journée et avant une troisième manche cruciale, les deux hommes pointent en cinquième position à seulement 26 centièmes des leaders.

La pression aidant, le duo britannique ne peut signer que le neuvième temps, mais ce sont les seconds couteaux autrichiens qui réalisent à nouveau des merveilles en remontant à la troisième place du classement général. Dans le même temps, l’Italie-1 s’accroche à sa deuxième place. Plus dommageable pour le reste du plateau, les deux équipes d’Allemagne ont désormais trouvé leur vitesse de croisière et sont remontées aux quatrième et cinquième places.

© Getty Images

Toutefois, au terme de la troisième manche, ce sont Weder et Acklin qui se retrouvent aux commandes. Les deux Suisses ont déjà fait équipe quatre ans plus tôt à Calgary où ils ont terminé au pied du podium, mais depuis, ils ont rarement partagé le même bob. Weder a d’abord été associé à Bruno Gerber puis à Curdin Morell, connaissant une belle réussite deux années de suite aux championnats du monde. Ce n’est que peu avant les Jeux de 1992 qu’Acklin et Weder ont été à nouveau réunis, avec l’ambition affichée de gagner le titre olympique.

À l’attaque de la quatrième et dernière course, les huit premières équipes se tiennent en seulement 43 centièmes de seconde. La moindre erreur, désormais, peut faire s’évanouir le podium. Tout va se jouer autant au mental qu’en valeur sportive pure, et la paire suisse saute superbement sur l’occasion. Acklin et Weder réalisent le meilleur temps de la manche avant que le bob de l’Allemagne-1 n’égale ce temps pour se hisser de la cinquième à la deuxième place. L’Allemagne-2 monte sur la troisième marche du podium, mais ce sont les Suisses qui font les gros titres, et ils récidiveront deux ans plus tard à Lillehammer.
back to top En