skip to content
Date
28 août 2004

Wariner chef de file du triplé américain sur 400 m

L’Américain Jeremy Wariner est le favori incontestable du 400 m masculin à Athènes. Il a en effet dominé le tour de piste tout au long de la saison, descendant sous les 45 secondes lors de chaque course dans laquelle il s’est aligné dans les mois précédant les Jeux.


D’une certaine manière, Wariner est arrivé sur la pointe des pieds dans le milieu de l’athlétisme. Son premier amour, c’est le football américain et il a même gagné sa place à l’université en raison de ses exploits au poste de running back. Ses capacités de sprinter ont été la clé de sa réussite en football américain, mais au fur et à mesure qu’il prend de l’âge, il est clair qu’il pourrait utiliser sa pointe de vitesse de manière plus directe, et c’est pourquoi il va se tourner vers l’athlétisme.

À Athènes, il se promène sans surprise lors des séries et des demi-finales du 400 m, obtenant même le meilleur temps des qualifications pour la finale avec 44’’87.
Il ne faut pas chercher ses adversaires les plus dangereux plus loin qu’au sein de l’équipe américaine. Derrick Brew et Otis Harris se sont en effet qualifiés de façon impressionnante et on les retrouve dans les couloirs centraux aux côtés de Wariner. Tous trois transpirent la confiance, mais Wariner, qui arbore ses fameuses lunettes de soleil, est clairement l’homme à battre.

Les trois hommes s’élancent ensemble et se portent en tête, mais au passage aux 200 m, c’est Harris qui mène d’une courte tête. À l’entrée dans la ligne opposée, il emmène le trio, mais la puissance de Wariner va commencer à parler. Après avoir rejoint son coéquipier, il finit par prendre la tête.

Une fois devant, Wariner ne sera plus inquiété et il franchit la ligne d’arrivée en 44’’00 exactement, alors que derrière lui, Harris et Brew complètent le triplé de médailles américain. Pour la sixième fois consécutive, le titre du 400 m revient à un Américain.

Les trois médaillés reviendront sur la piste avec le relais 4 x 400 m américain qui remportera la médaille d’or avec 4’’69 d’avance, la plus grosse marge victorieuse de l’histoire.

Après les Jeux, Wariner continuera à dominer la discipline, gagnant le titre mondial du 400 m en 2005 et en 2007. Mais lors de la finale olympique de 2008 à Beijing, il ne prendra que la médaille d’argent, battu par un autre Américain, LaShawn Merritt. Il gagnera néanmoins une autre médaille d’or dans le relais 4 x 400 m au sein d’un quatuor américain auteur d’un nouveau record olympique.

back to top