skip to content
Date
03 sept. 1960
Tags
Rome 1960

Von Saltza règne sur le bassin avec son triplé en or

Chris vonSaltza a donné le signal de départ de ses futurs exploits dans le bassin aux Jeux panaméricains de 1959 où elle a gagné cinq titres, dont trois en individuel et deux avec les relais féminins américains. Lorsqu’elle arrive aux Jeux Olympiques de Rome, elle n’a que 16 ans, mais semble taillée pour une moisson dorée, puisqu’elle est engagée dans quatre courses, les 100 m et 400 m nage libre, ainsi que les deux relais 4 x 100 m.


Au 100 m, elle affronte la superbe Australienne Dawn Fraser. Cette dernière n’a pas perdu la moindre course depuis les Jeux précédents à Melbourne et elle pulvérise son propre record olympique pour remporter la finale. Derrière elle, Chris vonSaltza repousse les assauts de la Britannique Natalie Steward pour ouvrir son compteur avec une médaille d’argent. C’est toutefois la dernière fois qu’elle devra se contenter d’une deuxième place à Rome.

Deux jours plus tard, elle est de retour dans la piscine pour le 400 m nage libre. L’épreuve fait particulièrement l’objet d’une grande attention, dans la mesure où le record du monde est tombé deux fois dans les mois menant aux Jeux. L’Australienne Ilsa Konrads a ainsi signé un chrono de 4’45’’4, quelques semaines avant les Jeux, alors que Chris vonSaltzaa grignoté près d’une seconde sur ce temps lors des sélections olympiques américaines en nageant la distance en 4’44’’5. Les deux femmes se qualifient pour la finale, l’Américaine réalisant le meilleur temps des séries devant la Suédoise Jane Cederqvist, 15 ans à peine, mais déjà détentrice du record du monde du 800 m et prétendante affichée à la victoire sur la distance inférieure.

Chris vonSaltza imprime d’entrée un train rapide et vire en tête avec quelque cinq secondes d’avance aux 300 m, avant que Jane Cederqvist ne produise son effort. La Suédoise, seule nageuse à être encore en mesure d’inquiéter l’Américaine, comble peu à peu son handicap dans les deux dernières longueurs de bassin, mais pas suffisamment pour priver Chris vonSaltza de la victoire en 4’50’’6, nouveau record olympique.

Deux médailles d’or supplémentaires suivent dans les relais, les deux aux dépens de l’Australie, permettent à la nageuse américaine de repartir avec un record de trois médailles d’or et une d’argent en quatre épreuves.

Après avoir mis un terme à sa carrière de nageuse, elle entamera des études d’histoire de l’Asie à l’université et sera entraîneur de natation dans un certain nombre de pays asiatiques, notamment la République de Corée, les Philippines, la Malaisie et le Vietnam. Elle deviendra ensuite ingénieur systèmes et consultante dans un nouveau secteur de croissance intéressant : l’informatique.

Tags Rome 1960
back to top