skip to content

Viktoria Čerňanska : la star montante du monobob

monobob IBSF / Girts Kehris
La pilote slovaque Viktoria Čerňanska domine les séries internationales jeunes de monobob depuis que celles-ci sont organisées par l'IBSF dans la perspective des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne 2020. Elle fait également partie des grands espoirs de son pays en athlétisme ! Paroles d'une championne de 17 ans qui fera partie des principales favorites à Saint-Moritz où aura lieu la compétition de monobob des JOJ.


Les "IBSF OMEGA Youth Series" ont été mises sur pied par la Fédération internationale de bobsleigh et skeleton spécialement en vue de préparer les jeunes athlètes pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse de Lausanne 2020 en bobsleigh monoplace. Dès la première épreuve, disputée le 15 février cette année à Saint-Moritz, sur l'Olympia Bobrun de la localité des Grisons qui se trouve être la piste où se dérouleront les épreuves des JOJ, Viktoria Čerňanská s'est imposée avec 17/100e d'avance sur l'Allemande Celine Harms, et 22/100e sur la Roumaine Georgetta Popescu. La deuxième course a eu lieu à Königssee le 23 février et Viktoria l'a encore emportée, cette fois devant Popescu à 11/100e au terme des deux manches. Elle a donc gagné la première série internationale de la discipline dans sa classe d'âge.

 
De l'athlétisme au monobob

"J'ai commencé le monobob à Lillehammer en novembre 2018", explique-t-elle. "C'est mon entraîneur en athlétisme Andrej Bician, qui avait pratiqué le bobsleigh, qui m'a fait découvrir ce sport. J'ai fait de la gymnastique jusqu'à mes quatorze ans, puis je me suis mise à l'athlétisme. Dès ma première course en monobob, je suis tombée amoureuse de l'adrénaline et de l'incroyable sensation de vitesse, et les courses suivantes m'ont permis d'acquérir plus d'expérience et de compétences en matière de pilotage. Après ma première victoire, j'ai commencé à travailler sérieusement pour réaliser quelque chose de grand. Mon plus grand rêve est de gagner une médaille olympique".

La jeune sportive slovaque, née le 29 mars 2002, est tout d'abord un véritable phénomène en athlétisme. Et comme elle l'explique : "En 2019, dans les championnats nationaux d'athlétisme U18 en plein air, j'ai gagné les titres du 100 m haies et du saut à la perche. En salle, j'ai remporté le pentathlon et j'ai fini 3e du saut en longueur, toujours chez les moins du 18 ans".

Large domination de la série internationale des jeunes cet hiver avant les JOJ

Cela, c'était en été. Les "IBSF OMEGA Youth Series" ont repris le 26 octobre à Lillehammer et les huit courses qui ont été disputées jusqu'au 8 décembre sur la piste de Park City ont servi de qualification pour les JOJ, distribuant les quotas par nations. Il y aura 36 monobobs en compétition à Lausanne 2020, 18 hommes et 18 femmes, et un maximum de trois pilotes par nation. Viktoria Čerňanská s'est montrée intraitable, comptant des victoires à Lillehammer, à Königsee, et deux à Lake Placid en y remportant chacune des deux manches. Elle a terminé en tête du classement général de ces séries 2019-2020 avec 682 points, devant la Française Camilla Copain (600 points) et l'Américaine Maddy Cohen (512 points).

Viktoria dit aimer le monobob car c'est pour elle une épreuve individuelle, "comme dans mes autres sports", et ses cadences d'entraînement dans cette discipline varient selon le moment de la saison. "Quand nous sommes sur les pistes de glace, nous pouvons nous entraîner quelques fois par semaine, mais nous sommes maintenant en pleine préparation pour les JOJ et nous nous entraînons dix fois dans la semaine", explique-t-elle, rappelant qu'il n'y a pas de piste de bob en Slovaquie.

monobob IBSF / Girts Kehris

Objectif Beijing 2022

La jeune championne de Bratislava, aussi douée sur les pistes en tartan et les sautoirs que sur les toboggans de glace, va s'avancer en favorite pour l'épreuve des JOJ 2020, qui sont pour elle "le plus grand évènement sportif pour les jeunes générations, le même que pour les adultes aux Jeux olympiques", lesquels lui ont laissé des étoiles dans les yeux avec, comme plus beaux souvenirs, "la dernière médaille d'or gagnée par Usain Bolt à Rio, et aussi toutes les compétitions avec la gymnaste américaine Simone Biles".

À Saint-Moritz, Viktoria aura la chance de courir sur la piste qu'elle préfère, "car elle est en glace naturelle, et parce que je m'y suis déjà imposée". Les JOJ ne seront qu'une étape sur un chemin qu'elle espère glorieux, avec comme objectifs "des titres et des médailles dans nos championnats nationaux en athlétisme, et la même chose en bobsleigh au niveau mondial". Il n'est pas inutile de rappeler que le monobob féminin entrera au programme des Jeux Olympiques d'hiver à Beijing en 2022 !

back to top En