skip to content
Date
20 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Golf , République de Corée

Victoire historique de Park Inbee, 116 ans après Margaret Abbott

Park Inbee, chef de file de l'armada de la République de Corée aux Jeux de Rio 2016, a répondu aux espoirs de tout un peuple et décroché samedi la médaille d'or, devenant la première championne olympique de golf depuis l'Américaine Margaret Abbott en 1900.

Le 4 octobre 1900 sur le parcours de 9 trous de Compiègne, à 80km de Paris, l’Américaine Margaret Abbott avait remporté le « Prix de la ville de Compiègne » dans le cadre des 2e Jeux Olympiques de l’ère moderne organisés dans la capitale française. Ces Jeux coïncidant avec l’Exposition Universelle de Paris d’un retentissement plus important à l’époque, elle était devenue sans le savoir la première championne olympique américaine et la seule médaillée d’or du golf féminin, s’éteignant le 10 juin 1955, en ignorant son rôle majeur dans l’histoire olympique de son pays.

116 ans après, Park Inbee, n’ignore pas la portée historique de son exploit. Elle triomphe sur le parcours de golf olympique de Barra de Tijuca et inscrit à son tour son nom dans la légende.

Getty Images

En tête depuis la fin du deuxième tour, la N°5 mondiale a terminé sur une ultime carte de -5 pour compter cinq coups d'avance sur la Néo-zélandaise et N°1 mondiale Lydia Ko qui s’adjuge la médaille d’argent, et six coups sur la Chinoise Feng Shanshan, N°14 qui termine ce tournoi historique en bronze. « Je me sens très honorée et fière d'avoir gagné une médaille d'or aux Jeux Olympiques. C'est vraiment incroyable. Je suis si heureuse d'être montée sur la plus haute marche du podium », a déclaré Park.

Getty Images

En général impassible, elle a laissé paraître son émotion sur le green, les deux bras levés au ciel, au moment où son ultime putt, synonyme de victoire, a roulé dans le trou. « J'ai gagné beaucoup de tournois, mais jamais je n'avais ressenti ce que j'ai ressenti ici », a confié l'ancienne N°1 mondiale qui ajoute ainsi le titre olympique à son impressionnant palmarès fort notamment de sept Majeurs.

Lydia Ko n'a pas réellement menacé Park samedi, mais elle a signé un birdie au 18 qui lui a permis d'éviter un périlleux play-off contre la Chinoise Feng.

Getty Images

« A la fin du 2e jour, je n'étais pas dans la meilleure position (22e à 7 coups de Park). Mais en jouant bien les deux derniers jours, j'en suis arrivée là. Je suis si fière de moi et de l'équipe d'avoir décroché cette médaille ! C'est un immense honneur. ». Agée seulement de 19 ans, Ko assure avoir rêvé d'une médaille olympique depuis toute petite alors, ce samedi, « c'est un rêve qui se réalise. »

Ses chances de monter un jour sur un podium aux Jeux étaient a priori proches de zéro jusqu’au 9 octobre 2009 (Lydia Ko était alors une jeune prodige du golf âgée de 12 ans) quand le CIO a décidé la réintroduction du sport au programme lors de 121e session à Copenhague. Et chez les femmes à Rio, toutes les meilleures avaient manifestement fait le même rêve que Ko. Aucune n'en avait rêvé aussi fort que Park !

back to top En