skip to content
Date
27 févr. 1994
Tags
Lillehammer 1994 , Actu CIO , Hockey sur glace , Suède

Victoire historique de la Suède en hockey sur glace

L’éclatement de l’Union soviétique signifie également celui du système sportif soviétique, qui a soutenu la remarquable équipe de hockey sur glace du pays. Bien que la Russie joue bien à Lillehammer, elle ne possède plus la même aura d’invincibilité.

Les États-Unis sont eux aussi au creux de la vague et ils ne remportent qu’une seule victoire lors du tournoi. Le champ est donc libre pour la Suède, la Finlande, le Canada et la Slovaquie, tous impressionnants lors des premiers tours. Mais il faut attendre les quarts de finale pour voir les nations les plus fortes commencer à émerger.

La Finlande bat les États-Unis, la Suède domine l’Allemagne, la Slovaquie est battue par la Russie alors que le Canada coiffe la République tchèque.

IOC

Les demi-finales donnent ainsi lieu à deux classiques du genre. Dans la première, la Finlande se détache rapidement pour mener 2-0 devant le Canada, mais les Nord-Américains répliquent par cinq buts pour l’emporter 5-3. Dans l’autre match, la Suède, toujours en quête de sa première médaille d’or en hockey sur glace malgré sa participation aux quinze précédentes compétitions olympiques, bat la Russie 4-3.

Ce sera donc une finale Suède-Canada. Lorsque les deux équipes se sont rencontrées lors du tour préliminaire, le Canada a gagné 3-2. La finale sera tout aussi serrée. La Suède mène d’un tout petit but 1-0 à l’issue du deuxième tiers-temps. Mais durant la dernière période, l’équipe au maillot frappé de la feuille d’érable égalise puis prend la tête, avant que le Suédois Magnus Svensson n’égalise à 2-2 à moins de deux minutes de la fin du match.

IOC
Rien n’est marqué durant la prolongation, si bien que la médaille d’or va se jouer aux tirs au but. Mais même cela ne permet pas de désigner un vainqueur et il faut en passer par une nouvelle série de tirs au but. Finalement, Peter Forsberg marque pour la Suède et voit ensuite son gardien Tommy Salo écarter le tir de Paul Karya. Après 74 ans d’efforts, la Suède tient enfin son titre olympique.
back to top En