skip to content
Date
18 oct. 1964
Tags
Tokyo 1964

Vĕra Čáslavská ensorcelle le public de la gymnastique

Gymnastique

Tandis que le public japonais vibrait au rythme des résultats de Yukio Endo, une autre gymnaste tenait la comparaison avec sa moisson de trois médailles d’or et une d’argent. La gymnaste tchécoslovaque Vĕra Čáslavská fut LA gymnaste de ces Jeux, celle qui deviendrait une des plus grandes vedettes du monde du sport.

Secrétaire de profession chez elle, à Prague, elle avait fait ses débuts en patinage artistique avant de se tourner vers la gymnastique alors qu’elle n’était encore qu’une enfant prête à s’épanouir comme adolescente. Ayant entamé sa carrière internationale à 16 ans, elle participa à ses premiers Jeux deux années plus tard, à Rome.

Elle avait obtenu de bons résultats à plusieurs épreuves, ce qui se refléta dans le concours général. Huitième au concours individuel, elle remporta l’argent par équipes.

Figurant parmi les athlètes les plus acclamées, Vĕra Čáslavská arriva aux Jeux de 1964 à Tokyo en ayant fait d’énormes progrès. Elle était repartie des Championnats du monde de 1962 avec l’argent du concours général après n’avoir concédé la première place qu’à la légendaire Ukrainienne Larisa Latynina.

Et voici que, deux ans plus tard, elle s’était encore améliorée. Le concours général mit une nouvelle fois aux prises la Tchécoslovaque et l’Ukrainienne mais cette fois le résultat fut différent puisque l’athlète tchécoslovaque obtint la meilleure note dans les trois premières rotations. Larisa Latynina prit la tête à l’exercice au sol mais sa rivale s’y classa troisième, ce qui lui permit de s’assurer une marge confortable de plus d’un demi-point.

L’or fut également au rendez-vous au saut - où elle imposa une nouvelle fois sa loi à Larisa Latynina qui dut se contenter de l’argent - et à la poutre. Au concours général par équipes, elle marqua bel et bien la meilleure note individuelle sans toutefois parvenir à surpasser l’excellence soviétique. Elle finit à la 2e place à moins d’un point de la victoire.

Mais sa moisson de médailles (trois d’or et une d’argent) ainsi que sa personnalité extravertie suffirent à la propulser sur le devant de la scène. Elle reviendra à la compétition olympique quatre ans plus tard et figurera de nouveau parmi les vedettes des Jeux en remportant une médaille dans les six épreuves, en défendant son titre du concours général et en étant élue athlète féminine la plus populaire des Jeux Olympiques de Mexico.

Tags Tokyo 1964
back to top