skip to content
2014 Getty Images
Date
16 févr. 2018
Tags
Actualités Olympiques, PyeongChang 2018
PyeongChang 2018

Vendredi 16 février. Au programme aujourd'hui

Sept titres sont à attribuer aujourd'hui sur la neige et sur la glace de PyeongChang, à commencer par celui du skeleton hommes, suivi par le slalom de femmes et le Super-G hommes. Les fondeurs disputent le 15 km en style libre, les spécialistes du snowboard s'expliquent dans l'épreuve féminine de cross, les athlètes du saut à ski se mesurent sur le tremplin de neige du Phoenix Park et l'anneau de vitesse de Gangneung va vibrer au rythme du 5 000 m femmes en patinage de vitesse.  La compétition hommes de patinage artistique débute avec le programme court.


Getty Images
Skeleton : manches 3 et 4 hommes, 9h30 locales

Deux manches ont déjà été disputées hier, le podium commence à se dessiner. Huit fois consécutivement vainqueur de la Coupe du monde IBSF depuis 2010, et sur la même période, cinq fois champion du monde et neuf fois champion d'Europe, le double médaillé olympique letton Martins Dukurs s'annonce comme le grand favori de la compétition. Mais si un coureur doit contester sa suprématie, c'est bien le Coréen Yun Sungbin, qui évolue devant son public, et qui s'est montré très brillant en Coupe du monde durant cet hiver olympique. Il ne faut pas non plus oublier Tomass Dukurs, le grand frère de Martins, et les rêves de podium familial des deux champions de Riga !

Getty Images
Ski alpin : slalom femmes, 10h15 et 13h15 locales 

La meilleure skieuse au monde est aujourd'hui l'Américaine Mikaela Shiffrin, désormais capable à 22 ans de briller dans toutes les disciplines du ski alpin, comme elle a montré hier au slalom géant. Mais le slalom est sa spécialité, c'est l'épreuve dont elle détient l'or olympique depuis sa victoire à Sotchi en 2014, et dont elle est la triple championne du monde en titre. Qui peut l'empêcher de réaliser le premier doublé de l'histoire des Jeux dans la discipline, sur le tracé de Yongpyong ? On pense en particulier à la Slovaque Petra Vlhová, la championne des JOJ d'Innsbruck en 2012, qui lui donne du fil à retordre cet hiver. Mais elles ne sont pas les deux seules prétendantes à la gloire au terme des deux manches. Une surprise n'est jamais à exclure dans cette épreuve à hauts risques. 

Getty Images
Ski alpin : Super-G hommes, 11h00 locales

Le Super-G est au programme du ski alpin aux Jeux Olympiques depuis 1988. Une épreuve de vitesse créée entre le slalom géant et la descente, qui se dispute sur une manche et dont le roi aux Jeux est le Norvégien Kjetil Andre Aamodt, titré en 1992, 2002 et 2006. Le titre a continué à appartenir à la Norvège avec Aksel Lund Svindal en 2010 et Kjetil Jansrud en 2014. Or, ces deux coureurs restent des forces dominantes de la discipline cet hiver. Ils défendront donc sur le tracé de Jeongseon la suprématie de leur pays, mais les spécialistes, notamment autrichiens, ne l'entendent sûrement pas de cette oreille.

Getty Images
Ski de fond : 15 km hommes style libre, 15h00 locales.

Le Suisse Dario Cologna, double tenant du titre (en libre à Vancouver 2010, en classique à Sotchi 2014) est là, et bien là, pour défendre sa couronne, l'ayant prouvé en remportant en Coupe du monde le fameux "Tour de ski" pour la 4e fois, début janvier 2018, avec une victoire en classique sur la distance. Par ailleurs, cet hiver, le phénomène norvégien de 21 ans Johannes Høsflot Klaebo a tout emporté sur son passage, s'imposant dans les sept premières courses de la saison, dont trois fois sur 15 km en classique, en départ groupé et en poursuite. Son ainé français de 10 ans, Maurice Manificat, s'est également montré brillant cet hiver sur les 15 km. D'autres coureurs peuvent bien sûr tirer leur épingle du jeu sur le stade de neige d'Alpensia.

Getty Images
Ski acrobatique : saut acrobatique femmes, 20h00 locales

Qui réussira les sauts les plus audacieux achevés par les réceptions les plus parfaites, franchira les trois étapes de la finale et dominera l'explication décisive à quatre concurrentes pour devenir la neuvième championne olympique de la plus vieille épreuve du ski acrobatique au programme des Jeux ? L'Australie, où la discipline connue sous le nom d'"Aerials" est devenue une tradition, a de solides arguments à faire valoir, avec notamment Danielle Scott, mais aussi l'éternelle Lydia Lassila, titrée à Vancouver 2010 et médaille de bronze à Sotchi 2014. La tenante du titre biélorusse Alla Tsuper est toujours là. L'Américaine Ashley Caldwell est la championne du monde en titre. Et il faut compter sur la Chinoise Xu Mengtao, une des meilleures spécialistes de la décennie 2010, à qui il ne manque plus que l'or olympique.

Getty Images
Snowboard : snowboard cross femmes, 10h00 et 12h15 locales

Cette épreuve est la quatrième chance pour l'Américaine Lindsey Jacobellis, quintuple championne du monde dont les deux derniers titres (2015 et 2017), brillante sur la Coupe du monde FIS cet hiver, d'accrocher enfin l'or olympique après une série de déceptions dont la plus célèbre reste sa chute à quelques mètres de l'arrivée à Turin en 2006. De nombreuses championnes sont prêtes à contrecarrer ses plans, comme la tenante du titre tchèque Eva Samkova, les Françaises Chloé Trespeuch et Nelly Moenne-Loccoz ou l'Italienne Michela Moioli. Cela dit, nulle n'est à l'abri d'une déconvenue au fil des tours et jusqu'à la finale à quatre, sur un parcours où tout peut arriver !

Getty Images
Patinage de vitesse : 5000 m femmes, 20h00 locales

Deux grandes dames du patinage de vitesse des années 2000 et 2010 avaient pris les deux premières places de l'épreuve à Sotchi 2014 : la Tchèque Martina Sablikova et la Néerlandaise Ireen Wüst. Sablikova s'est imposée sur 5 000 m lors des Mondiaux simple distance disputés sur le même anneau olympique de Gangneung en février 2017 et a remporté la Coupe du monde sur 3000 m / 5000 m en fin de saison. Assisterons-nous à un nouveau match entre Sablikova et Wüst ? C'est une des possibilités d'une nouvelle soirée à suspense en patinage de vitesse !

 

Et sur les autres terrains des Jeux...

Curling : Suite du premier tour ("round robin") des tournois masculin et féminin : sessions 4 et 5 pour les hommes, session 4 pour les femmes.
Patinage de vitesse : Début de la compétition hommes avec le programme court
Hockey sur glace : Matches du premier tour hommes et femmes : Slovaquie-Athlètes olympiques de Russie et USA-Slovénie (groupe B hommes), Suède-Suisse et Corée-Japon (Groupe B femmes).
Saut à ski :  Qualifications de la compétition hommes sur petit tremplin.

back to top En