skip to content
© Getty Images
Date
20 févr. 1992
Tags
Albertville 1992 , Patinage de vitesse , Pays-Bas , Actu CIO

Veldkamp, révélation tardive, rend sa fierté au patinage néerlandais

L’histoire d’amour qu’entretiennent en permanence les Pays-Bas avec le patinage de vitesse est toujours aussi passionnée à Albertville, mais faute de médaille d’or olympique depuis 16 ans, certains se demandent si le pays mérite encore son aura de grande puissance de ce sport.

Cela ajoute bien entendu de la pression dans le camp néerlandais. Mais s’agissant de Bart Veldkamp, cette pression sert de source d’inspiration. Veldkamp, spécialiste des longues distances qui a obtenu ses meilleurs résultats sur 5 000 m et sur 10 000 m, est aussi quelqu’un qui s’est révélé sur le tard : à 24 ans, il débute ainsi aux Jeux Olympiques.

Il se classe à une cinquième place honorable tant dans le 1 500 m que dans le 5 000 m, si bien qu’il peut aborder le 10 000 m avec confiance, si ce n’est dans la peau d’un vainqueur potentiel. Il a affaire à forte partie avec le duo norvégien Geir Karlstad et Johann Olav Koss, alors que Robert Vunderink, son coéquipier néerlandais, affiche également une belle forme. C’est d’ailleurs ce dernier qui signe le premier temps de référence en 14’22’’92.

Karlstad améliore ce chrono, sans trop s’employer, en l’abaissant de près de cinq secondes. Puis c’est au tour de Koss de patiner encore plus vite en signant un temps de 14’14’’58, qui semble très difficile à surpasser.

© Getty Images

Veldkamp a toutefois un net avantage : il a assisté à la progression de ses adversaires, il connaît les temps de passage qu’il doit améliorer à chaque étape de la course et il s’élance donc avec un véritable objectif. Au fil des tours, le Néerlandais améliore le temps de Koss jusqu’à compter cinq secondes d’avance. Après quoi, il décide d’assurer sa course en levant un peu le pied pour finalement franchir la ligne avec deux secondes de marge.

Veldkamp va célébrer sa victoire avec emphase, en arrosant les journalistes de champagne. Fait remarquable, il a échoué de peu dans la qualification pour les Jeux d’été de cette année-là en cyclisme sur piste. Il finira par prendre la nationalité belge et gagnera une nouvelle médaille, en bronze, aux Jeux d’hiver de 1998 à Nagano, avant de participer à ses derniers Jeux en 2006, à l’âge de 38 ans.
back to top En