skip to content
1960 / Comité International Olympique (CIO) / RÜBELT, Lothar
Date
27 févr. 1960
Tags
Squaw Valley 1960 , Actu CIO , Ski de fond , Finlande

Veikko Hakulinen signe son chef d’oeuvre à Squaw Valley

A 35 ans, le Finlandais Veikko Hakulinen est déjà un double champion olympique et un quadruple médaillé en ski de fond lorsqu’il participe à ses troisièmes Jeux d’hiver à Squaw Valley. Il a en effet triomphé dans le 50km à Oslo en 1952 puis s’est adjugé l’argent sur la même distance à Cortina d’Ampezzo en 1956, où il a remporté le 30km et également terminé 2e du relais 4x10km.

Le sergent de l’armée finlandaise, qui a aussi exercé le métier de forestier, est un des plus grands champions de sa génération, et il va de nouveau le prouver en Californie et étant tout simplement, avec trois nouveaux podiums, le sportif le plus médaillé des VIIIe Jeux d’hiver.

Il commence par tenter de défendre son titre du 30km le 19 février 1960 sur les pistes du McKinney Creek Stadium de Tahoma, qui jouxte Squaw Valley au-dessus du Lac Tahoe. Cette épreuve est entièrement dominée par son dauphin des Jeux de Cortina, le Suédois Sixten Jernberg qui s’impose devant son compatriote Rolf Rämgaard et le Soviétique Gennady Anikin. Hakulinen se classe 6e à 4 minutes du vainqueur.

Quatre jours plus tard, le Norvégien Håkon Brusveen l’emporte sur 15km. Nettement plus en forme que lors du 30km, Veikko Hakulinen est dans le match pour le podium tout au long de son parcours. A l’arrivée, il prend la médaille de bronze, également devancé par l’inévitable Sixten Jernberg.

Arrive le grand jour. Le 25 février, précédé par ses coéquipiers Toimi Alatalo, Lero Mantyranta et Vaino Huhtala, Veikko Hakulinen est le dernier relayeur du 4x10km. Il démarre en deuxième position, 20 secondes après le champion olympique du 15km Håkon Brusveen dont tous les observateurs ne doutent pas de la victoire. Pourtant, le Finlandais rattrape son rival norvégien et les deux champions arrivent côte à côte dans le stade pour une dernière ligne droite qui restera dans l’histoire. Dans un ultime effort, Hakulinen parvient à prendre un mètre d’avance et triomphe sur la ligne d’arrivée sous les hurlements de la foule. Sa troisième médaille d’or olympique et peut-être la plus belle.

IOC

Mais il n’en a pas encore terminé puisqu’il lui reste à disputer la dernière épreuve, celle qu’il avait gagnée en 1952 : le 50km. De sept ans plus jeune que lui, son compatriote Kalevi Hämälainen prend la tête à mi-parcours et ne la lâche plus. C’est plus serré derrière lui, mais Hakulinen termine très fort pour enlever la médaille d’argent à 20 secondes, et devancer de plus de trois minutes le Suédois Rolf Rämgaard qui termine en bronze.

Hakulinen porte donc son total à 7 médailles olympiques dont trois titres en ski de fond avant de…. se consacrer au biathlon ! Aux Jeux d’Innsbruck 1964, c’est dans cette discipline qu’il tente sa chance à 39 ans dans l’unique épreuve du 20km. Il prend la 15ème place. Il excelle également en course d’orientation et en aviron et continuera à pratiquer tous ces sports au niveau vétérans. Veikko Hakulinen perd la vie dans un accident de voiture en Finlande le 24 octobre 2003, à l’âge de 78 ans.

back to top En