skip to content

Vanessa Herzog, patineuse de vitesse au plus haut niveau mondial, athlète modèle aux JOJ

Vanessa Herzog Getty Images
Vanessa Herzog écrit actuellement l'histoire du patinage de vitesse féminin autrichien. Ses résultats, notamment sur 500 m, sa distance de prédilection, sont totalement inédits pour son pays, qui l'a désignée athlète de l'année 2019. Aidée dans son parcours par son modèle, la championne olympique allemande Anni Friesinger, elle est impatiente de tenir à son tour ce rôle auprès des athlètes de Lausanne 2020, alors qu'elle n'a que 24 ans.

Vanessa Herzog, née Bittner le 4 juillet 1995 dans la ville olympique d'Innsbruck, mariée à son entraîneur Thomas Herzog en 2016, est aujourd'hui la meilleure patineuse de vitesse autrichienne. Elle détient les records nationaux du 500 m, du 1 000 m et du 1 500 m et, depuis 2018, son nom figure au palmarès international : championne d'Europe du 500 m l'an dernier à Kolomna (Russie) et du sprint cette année à Collalbo (Italie) avec un record du monde en plein air (37"61), première lors de quatre épreuves de la Coupe du monde et du classement sur la distance, et enfin, sacrée championne du monde du 500 m le 8 février dernier à Inzell (Allemagne), également médaillée d'argent sur 1 000 m.

Vanessa Herzog Getty Images

Son titre mondial sur 500 m est le premier de l'histoire autrichienne aux Mondiaux sur la distance, et seulement le deuxième après Emese Nemeth-Hunyady en 1999 (1 500 m). Vanessa Herzog pourrait la rejoindre au palmarès olympique (Emese Nemeth-Hunyady a été médaillée d'or du 1 500 m aux JO de Lillehammer 1994) dans trois ans à Beijing ! Elle est également huit fois championne d'Europe de roller de vitesse sur piste et la première athlète de son pays à avoir remporté une médaille d'or aux Championnats du monde dans cette discipline à Arnhem (Pays-Bas) en octobre 2018 ! Élue athlète féminine de l'année 2019 en Autriche, elle est à 24 ans une des athlètes modèles des JOJ de Lausanne 2020. Elle répond ici nos questions.


Quelle a été votre première expérience olympique ?

J'ai disputé mes premiers Jeux à Sotchi, j'avais 18 ans. Ça a vraiment lancé ma carrière. C'était bien d'avoir là une première expérience. J'ai couru sur 500 m et 1 000 m, j'étais la seule représentante autrichienne dans mon sport. Quatre ans plus tard, j'étais en compétition à PyeongChang. Je savais à quoi cela ressemblait, à quel point c'était un gros évènement, la pression médiatique, etc. J'ai eu de biens meilleurs résultats : 4e sur 500 m, 5e sur 1 000 m. J'ai adoré disputer les Jeux, c'est tellement spécial ! On s'entraîne à fond durant quatre ans pour y montrer le meilleur de nous-mêmes, et puis on fréquente des athlètes de tous les sports, pas seulement ceux du patinage de vitesse !

Vanessa Herzog Getty Images

Quels sont vos principaux objectifs ?

Cela fait déjà 20 ans que je pratique ce sport. Le patinage de vitesse c'est cool parce que ça va vite, la pression ressentie dans les virages est phénoménale, j'adore ça. Mon objectif principal aujourd'hui, c'est de rester en forme et de ne pas me blesser. Je veux rester au niveau que j'ai atteint aujourd'hui pour prendre un maximum de plaisir, et bien sûr, une médaille olympique reste le principal objectif de ma carrière !


Que représente pour vous le fait d'être athlète modèle aux JOJ ?

C'est un honneur. Les premiers JOJ d'hiver avaient eu lieu chez moi à Innsbruck. J'avais vraiment adoré l'atmosphère avec les jeunes athlètes. J'attends avec impatience de pouvoir dialoguer avec eux lors des JOJ de Lausanne 2020. Je leur dirai avant tout d'apprécier ce qu'ils font, de rester concentrés, de s'entraîner dur et de poursuivre leur rêve !

Comment comptez-vous utiliser votre temps lors des JOJ de Lausanne 2020 ?

Je serai présente auprès des jeunes sur les compétitions de patinage de vitesse, je compte aussi m'entraîner avec eux. C'est important pour moi de pouvoir partager mon expérience. J'ai eu un modèle quand j'étais plus jeune, la patineuse allemande triple championne olympique Anni Friesinger. Elle m'a tellement appris ! Et aujourd'hui, nous sommes les meilleures amies du monde ! Je pense que c'est important pour les athlètes aux JOJ d'avoir quelqu'un qui les suit et leur donne les bons conseils. 

Quel est votre programme sportif cet hiver ?

Cette saison, nous avons les Championnats du monde en février à Salt Lake City, et je compte bien défendre mon titre sur 500 m, ma distance favorite, et bien sûr, je veux conserver mon niveau durant toute la saison !


back to top En