skip to content
Date
22 févr. 2010
Tags
Vancouver 2010 , Actu CIO

Vancouver 2010 – Un héritage sur le plan humain

Une fois terminés, les Jeux Olympiques de 2010 à Vancouver laisseront à la Colombie-Britannique et au Canada beaucoup plus qu'un simple héritage physique riche de stades et d'infrastructures. Avec des effectifs pendant les Jeux atteignant environ 55 000 personnes, soit 1 400 employés rémunérés, 3 500 employés temporaires, 25 000 volontaires, 10 000 entrepreneurs et 15 000 participants aux cérémonies, ces Jeux laisseront un énorme héritage à la région sur le plan humain.

Personnel, étudiants et employés détachés Accueillir les Jeux permet au pays hôte de renforcer son savoir-faire en matière de gestion d'événements majeurs. Le personnel canadien du comité d'organisation des Jeux Olympiques de 2010 à Vancouver (COVAN) sera désormais capable de former un groupe de travail lequel jouit d'une expérience unique et possède les compétences nécessaires qui feront, sans l'ombre d'un doute, la différence au moment d'attirer d'autres manifestations majeures, sportives ou non, dans le pays. En plus de son personnel employé à plein temps et afin de compléter ses besoins à court terme en main‑d'œuvre, le COVAN a également fait appel aux étudiants des universités de la région et à des employés détachés par ses entreprises partenaires privées et publiques. Outre le fait de passer un moment agréable en travaillant pour les Jeux, ceux-ci pourront se servir de cette expérience dans leur travail et pour leurs études actuelles une fois rentrés, leur faisant bénéficier ainsi que leurs organisations d'un avantage comparatif sur le marché.

Atelier de fabrication et bouquets de fleurs
Les Jeux de 2010 à Vancouver ont également permis à certaines personnes de renouer avec le marché du travail. L'atelier de fabrication RONA, par exemple, a été créé par le COVAN pour aider à la construction des structures en bois nécessaires aux Jeux. Cet atelier a par ailleurs été utilisé pour aider les jeunes des quartiers défavorisés à trouver des emplois en leur proposant une formation et une qualification. Dans la même veine, les fleurs qui sont remises aux athlètes pour leurs victoires sur les sites sont toutes produites par une entreprise dont les travailleurs sont victimes de situations économiques difficiles. Ce sont par exemple des femmes qui sortent de prison ou des sans domicile fixe. Elles reçoivent une formation et retrouvent ainsi l'espoir d'une vie meilleure à l'avenir.

Volontaires
Les volontaires sont un élément essentiel de chaque édition des Jeux Olympiques et Vancouver ne fait pas exception à la règle. Leurs sourires et leur bonne volonté font toute la différence pour les athlètes et les visiteurs étrangers. Ils sont les meilleurs ambassadeurs d'une ville et d'un pays. La nécessité de recourir à autant de volontaires pendant les Jeux est également un fantastique héritage, car ce groupe de volontaires pourra peut-être être invité à participer à nouveau à l'occasion d'autres événements se déroulant dans la ville. Les volontaires acquièrent également l'expérience et la formation inhérentes aux postes qu'ils occupent, leur permettant ainsi de retour chez eux d'avoir un impact sur l'économie locale et d'augmenter leurs chances d'embauche.
back to top