skip to content
Larisa Latynina, Birgit Fischer IOC
Date
15 sept. 2019
Tags
Actualités Olympiques, Aviron, Gymnastique
Actualités Olympiques

Valeurs olympiques : Entretien avec Larisa Latynina et Birgit Fischer, deux athlètes d'exception

Reconnues comme deux des plus grandes olympiennes de tous les temps, l'Ukrainienne Larisa Latynina et l'Allemande Birgit Fischer ont à elles deux remporté un total extraordinaire de 30 médailles olympiques. La gymnaste et la kayakiste reviennent sur leurs carrières respectives et confient quelques anecdotes olympiques. 

Après l'impressionnante carrière de Larisa Latynina, c'est avec tout autant de virtuosité que Birgit Fischer a repris le flambeau. Sous les couleurs de l'URSS, Larisa Latynina s'est imposée comme la reine incontestée de la gymnastique, des Jeux de Melbourne en 1956 à ceux de Tokyo en 1964. Réduisant ses concurrentes au rang de spectatrices, elle remporte un nombre prodigieux de neuf médailles d'or, cinq médailles d'argent et quatre médailles de bronze. Près de 16 ans plus tard, la kayakiste Birgit Fischer s'inscrit à son tour dans les annales en décrochant huit médailles d'or et quatre médailles d'argent en six formidables éditions des Jeux.

Les deux athlètes ont mis la barre si haut que le défi est presque impossible à relever pour leurs camarades olympiens. Toutes deux comptent également plusieurs records à leur palmarès, puisque Larisa Latynina fut l'olympienne la plus médaillée de tous les temps, tandis que Birgit Fischer fut la seule championne olympique à avoir remporté des médailles d'or à 24 ans d'intervalle. Même à la retraite, les deux femmes continuent à représenter une véritable source d'inspiration et à susciter l'admiration.

Getty Images


Qu'est-ce qui vous vient à l'esprit quand vous repensez à vos premiers Jeux Olympiques ?

LL : Le seul fait de participer aux Jeux Olympiques me rendait extrêmement fière et heureuse. Pour couronner le tout, j'ai remporté six médailles, dont quatre d'or.

BF : J'ai adoré cette première expérience. Je ne me suis jamais sentie aussi heureuse que lorsque j'ai remporté l'or en kayak malgré mon jeune âge (elle avait 18 ans lorsqu'elle décroche la victoire à Moscou en 1980). Je n'arrivais pas à croire que j'avais l'occasion de prouver mon talent au sein de l'équipe d'Allemagne de l'est, qui était alors redoutable.

Quel est votre moment olympique préféré à ce jour ?

LL : Probablement les Jeux de 1964 à Tokyo, car je savais que c'était mes derniers Jeux Olympiques et que je n'aurais plus jamais la chance de participer à ce genre de compétition.

BF : Ce que je préfère dans les Jeux Olympiques, c'est le village. Il permet de rencontrer de formidables athlètes pratiquant différents sports et disciplines, que l'on n'aurait jamais côtoyés autrement. Tous les pays vivent en totale harmonie, ce qui crée une ambiance formidable !

Quel rôle les Jeux Olympiques ont-ils joué dans votre vie ?

BF : Les Jeux Olympiques ont représenté l'apogée de ma carrière d'athlète, donc ils ont joué un rôle prépondérant. En plus de faire ma notoriété en tant qu'athlète, ils ont surtout permis d'apporter beaucoup de reconnaissance à mon sport.

Quelle est la ville organisatrice que vous avez préférée, que vous ayez participé ou non aux Jeux Olympiques ?

LL : Moscou, sans hésitation. J'adore cette ville. Le boycott de 1980 m'a fait beaucoup de peine. Je commentais la cérémonie d'ouverture, laquelle a été absolument grandiose.

Ggetty Images


Où rangez-vous vos médailles olympiques ?

LL : Aussitôt rentrée de mes premiers Jeux Olympiques à Melbourne (en 1956), j'ai offert l'une de mes médailles d'or à mon entraîneur. Je ne me souviens plus laquelle. Je savais que sans lui, je n'aurais jamais remporté ces victoires. Je ne vous dirai pas exactement où se trouvent mes autres médailles, mais sachez qu'elles sont en lieu sûr.

De toute votre carrière, quel est l'accomplissement qui vous rend la plus fière ?

LL : L'une de mes plus grandes fiertés est d'avoir remporté à trois reprises la médaille d'or pour les exercices au sol. Encore aujourd'hui, j'en retire une grande satisfaction, car c'est ma discipline préférée. J'aime la façon dont les exercices au sol permettent aux gymnastes de s'exprimer. Je suis également très heureuse d'avoir décroché l'or en équipe au cours des trois éditions des Jeux Olympiques auxquelles j'ai participé. Avec tant de gymnastes si talentueux, la victoire était dans la poche.

BF : Mes deux enfants sont ma plus belle réussite.

De quelles qualités un champion olympique a-t-il besoin ?

LL : Avant tout, il est essentiel de savoir se concentrer sur soi-même et sur son sport, et de s'y dévouer corps et âme. Si vous y parvenez, vous avez toutes les chances de gagner.

Comment ont évolué les Jeux Olympiques au cours de votre vie ?

LL : Dans la vie, tout change et les Jeux Olympiques n'échappent pas à la règle. C'est dans l'ordre des choses. Chaque édition des Jeux Olympiques est différente de la précédente, ce qui permet d'offrir à chaque athlète une expérience à la fois inédite et exceptionnelle.

back to top En