skip to content
Date
18 août 2004
Tags
Athènes 2004

Valentina Vezzali remporte l’or d’un fleuret 100 % italien

Les habitants de la petite ville italienne de Jesi sont rompus aux succès sportifs. Pendant des années, ils ont assisté aux exploits des escrimeuses locales Valentina Vezzali et Giovanna Trillini avec fierté et enthousiasme, les deux jeunes femmes ramenant médaille après médaille. Désormais, ils rêvent de la perspective alléchante d’une finale olympique opposant leurs deux filles préférées.


Giovanna Trillini a participé aux trois Jeux précédents au fleuret, tant dans l’épreuve individuelle que par équipes, et elle a accumulé quatre médailles d’or et deux de bronze. Parallèlement, Valentina Vezzali a engrangé trois médailles d’or et une d’argent lors de ses deux apparitions sur la scène olympique, dont le titre individuel du fleuret féminin à Sydney 2000.

À Athènes, le fleuret par équipes ne figure pas au programme, si bien que les deux fleurettistes peuvent se concentrer à loisir sur leur objectif individuel. Toutes deux gagnent sans difficulté leurs matches du premier tour et poursuivent leur route en sortant victorieuses de leur quart de finale, même si Giovanna Trillini est poussée dans ses derniers retranchements par la Hongroise Gabriella Varga.

Elle a également affaire à forte partie en demi-finale, où elle parvient néanmoins à battre la Polonaise Sylwia Gruchała 15-13, tandis que la route de Valentina Vezzali vers la finale est beaucoup plus dégagée. Elle ne concède en effet que sept points à la Hongroise Aida Mohamed.

Pour toute l’Italie, et en particulier pour Jesi, cela signifie que le grand jour est arrivé, que cette finale tant espérée va avoir lieu : les deux amies et compatriotes vont en découdre face à face pour l’or du fleuret, sur la scène la plus prestigieuse qui soit.

Sans surprise, l’assaut va être très équilibré. Giovanna Trillini enregistre la seule touche de la première période et à l’issue de la deuxième, le compteur des deux escrimeuses est bloqué à six touches partout. L’une d’entre elle doit gagner et c’est Valentina Vezzali qui, peu à peu, réussit à s’assurer un avantage décisif au début de la troisième période. Elle tient bon et gagne finalement 15-11, décrochant ainsi son quatrième titre olympique tandis que Giovanna Trillini doit se contenter de l’argent. À Jesi, ce sont deux nouvelles médailles olympiques qui viennent compléter le tableau d’honneur de la cité.

back to top