skip to content
Mattias Capizzano
Olympism in Action Forum

Unis par l’amitié, le respect,et l’excellence - Santiago Lange

Navigateur olympique argentin, Santiago (Santi) Lange a participé aux Jeux Olympiques d’été de 1988, 1996, 2000, 2004, 2008 et 2016. Il a été sélectionné en tant qu’athlète modèle des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018.

#Unitedby

En prélude au "Forum Olympisme en action" à Buenos Aires (5-6 Octobre 2018), nous avons mis en avant des groupes ou des personnes qui, inspirés par la capacité du sport à contribuer à l'édification d'un monde meilleur, ont tiré parti de leurs initiatives afin de lancer des projets et programmes qui changent le cours des choses.

Écoutez leurs récits.
How we do

Lorsqu’il a appris, cinq mois avant les Jeux Olympiques de Rio 2016, qu’il était atteint d’un cancer aux poumons, Santiago Lange – athlète ayant pris part à six éditions des Jeux Olympiques – ne s’est pas avoué vaincu. Au lieu de cela, il a traversé cette épreuve en s’appuyant sur des valeurs fondamentales positives, inhérentes à la compétition sportive, c’est-à-dire le respect, l’amitié et l’excellence.

 

Ces qualités essentielles de l’environnement sportif lui ont non seulement permis de tenir le coup durant les moments difficiles, mais constituent également des principes directeurs qui s’appliquent à la fois sur le terrain de sport – cela comprend aussi la haute mer – et dans la vie de tous les jours.

Mattias Capizzano

"Ces trois valeurs m’accompagnent où que j’aille", déclare Lange. "Lorsque je me retourne sur le parcours qui a été le mien, l’une des grandes constantes a été l’amitié. Je ne me mettrais pas en route pour Tokyo, si je n’imaginais pas pouvoir me faire des amis en chemin. Si nous voulons nous faire des amis, le respect doit être de la partie, de même que lorsque nous nous lançons dans la compétition sportive. Il serait insensé de ma part de continuer à participer aux Jeux Olympiques uniquement pour gagner, je m’efforce donc de viser l’excellence. Et ce sont ces trois mots – respect, amitié et excellence – qui sont les raisons pour lesquelles je continue."

Getty Images

Le sport et ses précieuses leçons pour la vie quotidienne

Pour lui, comme pour beaucoup d’autres, le sport offre un espace sûr dans lequel apprendre les leçons les plus importantes que nous enseigne la vie, en commençant par la manière de travailler avec ses coéquipiers jusqu’à la façon d’unir ses efforts pour atteindre un objectif commun, indépendamment du parcours de chacun.

"Je pense que le défi à relever consiste non seulement à inculquer les aspects techniques d’un sport, mais à enseigner également les valeurs que le sport apporte à la société", explique-t-il. "Il est certain que je peux apprendre à mon fils à jouer au football, mais je dois aussi lui enseigner les valeurs fondamentales qui sont celles du respect d’autrui, de l’amitié, du respect pour son adversaire… autrement dit, les valeurs de l’excellence. "

Getty Images

Lange sait par expérience de quelle manière les principes fondamentaux du sport s’appliquent à la réalité quotidienne. Tout au long de sa carrière et de sa vie personnelle, ce navigateur déterminé a relevé de nombreux défis et remporté d’innombrables victoires. Cependant, il n’a jamais laissé les circonstances affecter son destin, mais s’est au contraire toujours appuyé sur ces idéaux positifs, véhiculés par le sport, pour composer avec les vicissitudes de la vie.

Au sein d’une équipe, le "je" n’existe pas

Bien que ces valeurs aient aidé Lange à avancer, sa route vers l’excellence a tout de même été sinueuse et rocailleuse. À titre d’exemple, sa relation avec sa coéquipière de navigation, Cecilia Carranza Saroli, n’a pas toujours été parfaite. Avant de faire équipe avec elle, Lange avoue qu’il avait certains préjugés sur les navigatrices, préjugés qu’il a ensuite reconnus comme étant totalement infondés.

"En réalité, lorsque le Comité International Olympique a lancé l’idée de former des équipes de navigation mixtes, j’y étais opposé, cela principalement car, à mes yeux, les hommes et les femmes n’étaient pas égaux sur le plan de la force physique", reconnaît-il. "Je disais que je me sentirais plus à l’aise en faisant équipe avec un homme. Ensuite, Ceci m’a été recommandée et j’ai alors suivi mon intuition. J’ai compris que je pourrais aussi remporter la médaille d’or avec elle. Faire équipe avec une femme a été une expérience incroyable, jalonnée de défis à relever et auxquels je n’avais encore jamais été confronté. J’ai énormément appris. En comparaison avec mon coéquipier masculin précédent, d’un poids de 74 kilos, et pour un poids de seulement 64 kilos, Ceci possède une force physique remarquable. "

Getty Images

Lors de chaque entraînement, durant chaque compétition et face à chaque défi à relever, les deux coéquipiers ont tenu bon et persévéré ensemble, fidèles aux fondements de l’esprit olympique. Une compréhension mutuelle, l’amitié, la solidarité et le fair-play les ont unis dans l’effort et les ont portés jusqu’à la victoire.

"Je pense que ce que nous avons accompli est incroyable et notre relation reflète, à la perfection, les valeurs de l’Olympisme."

Le pouvoir de la persévérance

Cependant, surmonter des obstacles avec sa coéquipière n’était pas la seule épreuve dont Lange allait devoir triompher. Alors qu’il s’entraînait et se préparait en vue de l’une des compétitions les plus marquantes de sa carrière, il a dû faire face au défi le plus redoutable jamais rencontré : le cancer des poumons.

En 2015, un examen médical a révélé la présence d’un cancer des poumons, diagnostic qui a entraîné d’urgence l’ablation partielle de l’un de ses poumons. Tout au long de sa maladie, il a gardé le regard fixé sur les Jeux de Rio 2016. Au terme d’une période de repos post-opératoire de cinq jours seulement, il recommençait à marcher. Après dix jours, il remontait déjà sur son vélo. Et à peine quelques mois plus tard, il remportait la médaille d’or à Rio avec sa coéquipière, Cecilia Saroli.

 

Alors que beaucoup d’autres auraient flanché et renoncé, Lange a véritablement été stimulé et propulsé en avant par ses problèmes de santé. Sa détermination inébranlable est, sans nul doute, le fruit des valeurs qui lui ont été inculquées grâce au sport et sont ancrées en lui depuis ses débuts.


Je pense que le défi à relever consiste non seulement à inculquer les aspects techniques d’un sport, mais à enseigner également les valeurs que le sport apporte à la société Santiago Lange

"Il est très facile d’expliquer ce qu’est le respect dans le contexte du sport. Il en va de même pour les défis à relever, l’adversité et l’amitié. Je suis convaincu que le sport est réellement un élément clé pour enseigner ces valeurs au sein de la société", explique-t-il.

Bien que la médaille ait été une récompense pour le champion sportif, il a également appris que la victoire n’est pas tout et que le travail d’équipe l’emporte sur toutes les distinctions, en restant le prix le plus précieux que l’on puisse décrocher.

Getty Images

"Le travail d’équipe nous apprend beaucoup", dit-il. "Si vous n’avez rien appris de vos coéquipiers, alors cela signifie que quelque chose ne va pas, car nous avons tous à apprendre les uns des autres. Lorsque tout le monde participe et contribue à un projet, en partageant les motivations de toute l’équipe, alors la force et la puissance de celle-ci sont d’autant plus grandes."

Transmettre et redonner à Buenos Aires

Alors qu’il regarde vers l’avenir et vers les Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018, Lange se réjouit de cette occasion de transmettre les idéaux, propres à l’esprit olympique, aux innombrables jeunes athlètes qui viendront de 200 pays différents pour prendre part à ces Jeux.

"Les Jeux Olympiques de la Jeunesse sont une idée remarquable, car ils constituent un biais par lequel les jeunes peuvent vivre la réalité et saisir le sens profond des Jeux Olympiques", déclare Lange. "Je pense que nous devons enseigner le sport d’une manière qui laisse les jeunes découvrir eux-mêmes quels sont leurs désirs, leurs motivations, leur feu intérieur, et comprendre pourquoi ils pratiquent un sport. Le sport devient de plus en plus compétitif et de plus en plus professionnel. De même, les structures deviennent toujours plus grandes, même gigantesques. Et notre rôle est d’utiliser ces structures pour aider les jeunes à réaliser leurs rêves. "

Getty Images

Pour Lange, le fait que les Jeux Olympiques de la Jeunesse soient organisés dans sa ville natale rend sa participation au programme des athlètes modèles des Jeux Olympiques de la Jeunesse encore plus marquant

Malgré ses nombreux exploits sportifs et ses victoires, Lange n’a jamais laissé le succès modifier ses valeurs personnelles, ni sa vision de la vie.

Despite his triumphs and athletic achievements, Lange never let his success change his personal values or outlook on life.

"Aux Jeux Olympiques, la différence entre occuper la quatrième place ou remporter la médaille d’or est insignifiante. Terminer à la première place ou à la quatrième n’aurait pas changé la personne que je suis. Je trouve absolument inouï d’avoir maintenant la possibilité de faire des exposés et de prendre la parole dans de grandes sociétés et devant des personnes importantes. Je me dis toujours que si j’avais fini la course à la quatrième place, aucun de ces participants ne serait en train de m’écouter. Pourtant, j’aurais été exactement la même personne et cet aspect des choses m’a profondément frappé. En définitive, tout dépend de la manière dont vous vivez votre vie, la façon dont vous relevez les défis et comment vous en retirez le meilleur."

back to top En