skip to content
Date
14 févr. 2016
Tags
Lillehammer 2016 , JOJ , Luge , simple , Hommes , Actu CIO

Une victoire imparable en luge pour Kristers Aparjods


Le Letton Kristers Aparjods a parfaitement assumé son statut de favori pour remporter la médaille d’or du simple hommes en luge en se montrant le plus rapide des deux manches.

Vice-Champion du monde junior de luge à Winterberg (Aallemagne) quelques jours avant de rejoindre Lillehammer, comptant parmi les meilleurs lugeurs de la Coupe du monde junior de la FILA, le Letton Kristers Aparjods a assumé son statut de favori dès le premier des six entraînements sur la piste de glace du centre olympique de glisse de Fåberg à quelques kilomètres au nord de Lillehammer. L’athlète qui fêtera ses 18 ans le 24 février a également dominé les 3e, 4e, 5e et 6e descentes d’entraînement ! Il tire avantage d’une technique sans faille et d’un gabarit imposant…

A 119,6 km/h de moyenne lors de la première manche de la finale, ce dimanche 14 février, par un beau soleil et sous les yeux du président du CIO Thomas Bach, venu se mêler aux nombreux fans présents au bord de la piste, Kristers Aparjods a pris les devants. Mais sans creuser de gros écarts sur ses poursuivants immédiats. Ils étaient en fait trois concurrents à avoir dévalé le toboggan de glace en moins de 48 secondes. Aparjods (47.691), le Russe Evgenii Petrov (47.979) et l’Allemand Paul-Lukas Heider (47.999), regroupés en 3/10 de seconde.

Dans la manche finale, le Canadien Reid Watts a réalisé une belle performance lui permettant de remonter du 5e rang pour accrocher la médaille de bronze. Evgenii Petrov a commis une erreur en fin de parcours qui lui a fait perdre toute sa vitesse et ses espoirs de podium. Paul-Lukas Heider est ensuite venu se placer au premier rang grâce à un nouveau « run » en moins de 48 secondes, puis Kristers Aparjods a pris son élan. Il s’est à nouveau montré le plus rapide, signant le meilleur chrono de toutes les descentes effectuées depuis le premier jour d’entraînement (47.618) pour une victoire imparable, 646/100e devant Heider, suivi de Watts à 685/100e.

« Tout est génial ici ! »

« C’est un sentiment fabuleux, impossible à décrire. Tout est génial ici. Le temps est superbe. Et je gagne la médaille d’or… c’est fantastique ! Il y tous ces fans, mes amis sont là, c’est si bon…. » s’est exclamé un Kristers Aparjods particulièrement ému.

Pour Paul-Lukas Heider, venu du pays qui domine la luge mondiale et qui a gagné les quatre médailles d’or mises en jeu à Sotchi en 2014, « C’est incroyable ! J’ai piloté jusqu’au virage 15, je me suis dit que ça pouvait être bon, j’ai pensé « yes ! yes ! », puis j’ai franchi la ligne d’arrivée et j’ai vu que j’étais premier. Je savais à ce moment que j’avais une médaille, en bronze, en argent ou en or. Quel bonheur ! ».

Pour sa part, Reid Watts se réjouit d’avoir pu surmonter un imprévu au départ de la première manche : « La fermeture éclair d’une de mes chaussures de luge a cassé. Ça a été le choc. Je me suis dit que j’allais perdre du temps ». Il était 5e après cette manche initiale. « Mais à la fin, ça a marché ! C’est fou ! C’est une si belle expérience. C’est une seule fois dans la vie. Je suis si heureux de la façon dont ça a tourné ! ».

back to top En