skip to content
Date
15 oct. 2014
Tags
Actu CIO ,

Une transition réussie

Rameur de longue date, Storm Uru a franchi de nombreuses lignes d’arrivée. Mais il y en a une qu’il a toujours hésité à passer : celle de sa carrière sportive professionnelle.


Quand il concourait aux Jeux Olympiques - décrochant le bronze à Londres en 2012 - et aux Championnats du monde en 2009 dans l’épreuve du deux de couple poids légers avec Peter Taylor, la question était toujours dans un coin de son esprit : après avoir consacré sa vie au sport, que ferait-il après ?

Heureusement pour lui, il a eu la clairvoyance de commencer à planifier sa retraite tôt. Cela a rendu la transition beaucoup moins difficile.

“Au début, quand j’ai arrêté la compétition après les Jeux de Londres, j’ai ressenti un sentiment de vide”, a reconnu Storm. “Je n’aimais pas l’idée d’arrêter l’aviron et de ne rien avoir à faire. Cela me faisait peur. Le fait de commencer à préparer une vie après le sport m’a apporté un sentiment de réconfort.”

Après avoir participé aux Jeux Olympiques de 2008 à Beijing, Storm s’est inscrit à l’Université d’Oxford pour préparer un master en commerce international. Ironie du sort, ses débuts dans ce nouveau monde lui rappelaient ses premières aspirations olympiques.

“Je ne connaissais personne qui était allé à l’Université d’Oxford ou de Cambridge”, dit-il. “Pour moi, c’était un objectif ou un rêve comme celui d’aller aux Jeux Olympiques. Le problème quand on est dans le monde de l’aviron sept jours sur sept, 24 heures sur 24, c’est qu’on est très isolé. Je n’avais pas beaucoup de contacts avec des personnes en dehors de l’aviron. C’est là que j’ai eu connaissance du programme de suivi de carrière des athlètes.”

Le programme de suivi de carrière des athlètes (programme ACP) est proposé par la commission des athlètes du CIO en coopération avec des Comités Nationaux Olympiques du monde entier et Adecco, leader mondial de services en ressources humaines.

En 2002, lors du premier Forum international des athlètes du CIO, les participants avaient établi qu’une des principales difficultés pour les athlètes était d’effectuer une transition réussie après le sport. Il avait alors été décidé de fixer comme objectif à la commission des athlètes du CIO d’élaborer un programme pour aider les athlètes à se préparer plus efficacement à cette transition. En 2005, un accord a été signé avec Adecco, et le programme ACP du CIO a été lancé. Depuis, plus de 11 000 athlètes d’élite ont bénéficié de conseils prodigués dans le cadre des trois piliers de ce programme : l’éducation, les compétences de la vie et l’emploi.

“J’ai eu de la chance de recevoir de nombreux conseils utiles et beaucoup de soutien. Je ne serais pas là sans cela”, reconnaît Storm. “Appliquer dans la vie les mêmes principes que lorsque je ramais commence à m’ouvrir de formidables perspectives. Je suis arrivé ici avec une idée très précise de ce que je voulais faire une fois mes études à Oxford terminées. Le problème, c’est qu’il y a tellement de possibilités offertes !”

Mieux encore, l’olympien devenu étudiant continue d’assouvir sa première passion tout en préparant son diplôme. Plus tôt cette année, Storm faisait partie de l’équipe d’aviron de l’Université d’Oxford qui a remporté la prestigieuse course contre l’équipe d’aviron de l’Université de Cambridge.

Et Storm de conclure : “Même si c’était très difficile d’associer études et carrière sportive professionnelle, je ne changerais rien”. “C’était dur parfois, mais le résultat en vaut la peine.”

En savoir plus sur le programme de suivi de carrière des athlètes ici 

Tags Actu CIO ,
back to top