skip to content
Date
06 oct. 2008
Tags
Actu CIO ,

Une première pour Jappeloup de Luze


Une cinquantaine d’invités, parmi lesquels de nombreux cavaliers et passionnés d’équitation, ont assisté, la semaine dernière, à l’inauguration officielle de la statue de Jappeloup dans le parc olympique. Une sculpture grandeur nature réalisée en 1987 par l’artiste néerlandais Gabriël Sterk. La cérémonie a eu lieu en présence de Pierre Durand qui, en selle sur son inoubliable petit cheval noir (1,58 m au garrot seulement!), est devenu champion olympique de saut d’obstacles aux Jeux de la XXIVe Olympiade à Séoul. C’était le 2 octobre 1988, il y a de cela 20 ans.
 
Comme un autre rêve qui se réalise…
C’est en 2000, lors d’une visite de presse au Musée Olympique, et dont il était l’invité d’honneur, que le cavalier français imagine y voir un jour son cheval, tant il est séduit par la beauté des lieux. Jappeloup a aujourd’hui trouvé son coin de pré au pied du parvis et il n’est pas un visiteur qui ne s’arrête pour l’admirer et le photographier. «Dès l’Antiquité, cavaliers et chevaux ont fait partie intégrante des Jeux» a rappelé Pierre Durand après qu’un voile aux cinq anneaux a été enlevé de la statue. Il est réjouissant qu’un cheval représente désormais les sports équestres au Musée Olympique et je suis d’autant plus heureux, puisqu’il s’agit de Jappeloup…».
 
Un palmarès éblouissant
Avec Jappeloup, et pendant près d’une décennie, Pierre Durand a quasiment tout gagné: champion de France en 1982 et 1986, N° 1 français de 1986 à 1990, 3e de la finale de la Coupe du monde à Berlin (1985), champion d’Europe à St-Gall en 1987, 2e de la finale de la Coupe du monde à Göteborg (1988) et à Dortmund (1990), mais surtout, consécration suprême, l’or olympique à Séoul. «Moment d’émotion, moment d’accomplissement, le rêve s’achève, l’idéal olympique devient réalité» a écrit Pierre Durand dans une dédicace.
Tags Actu CIO ,
back to top