skip to content
Date
19 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Hockey , Argentine

Une première historique pour les hockeyeurs argentins !

L'Argentine est devenue championne olympique de hockey sur gazon pour la première fois de son histoire jeudi, en s'imposant en finale, avec dans ses rangs le petit-fils d'Eddy Merckx, contre la Belgique 4 buts à 2 à Deodoro. La médaille de bronze revient à l'Allemagne, qui a battu les Pays-Bas aux tirs au but (1-1, 4-3 t.a.b.).

Dans le match pour l'or, les Belges ont pris les devants grâce à un but de Tanguy Cosyns. Mais les Argentins par Pedro Ibarra et Ignacio Ortiz ont frappé deux fois dans le premier quart temps, avant de faire un premier break par Gonzalo Peillat dans la deuxième période (3-1).

Getty Images

De retour au score au troisième quart-temps grâce à Gauthier Boccard (3-2), les Belges ont tenté leur va-tout, en sortant dans les dernières secondes le portier, laissant la cage vide. Augustin Mazzilli a ainsi pu marquer sans peine le dernier but du sacre argentin.

Getty Images

Parmi les joueurs de l'Argentine figure Luca Masso, petit-fils de la légende du cyclisme belge Eddy Merckx et fils de l'ancien joueur de tennis argentin Eduardo Masso. La famille Merckx compte donc un nouveau médaillé olympique, après Axel Merckx, en bronze sur la course en ligne de cyclisme à Athènes en 2004.

L'attaquant de 22 ans présente une forte ressemblance avec son grand-père le « Canibale », et le dépasse désormais au palmarès olympique, puisque le meilleur classement de Eddy Merckx aux Jeux est une 12e place aux Jeux de 964 à Tokyo.

Masso est le fils de Sabrina, la fille d'Eddy Merckx, et du joueur argentin de tennis Eduardo Masso. Il a disputé 10 minutes de la finale des Jeux. « Je suis très heureux d'être ici, avec toute la culture sportive que nous avons dans la famille. Espérons que je puisse rapporter l'or à mon grand-père », avait déclaré l'Argentin au quotidien national La Nacion avant les Jeux. Et il y est parvenu !

« C’est comme toucher le ciel »

« Je ne peux pas y croire », a dit Pedro Ibarra, « C’est terminé, nous sommes contents, mais je pense que nous ne réalisons pas ce que nous sommes désormais devenus. Je me sentais plus excité quand nous avons joué la demi-finale, par exemple », où l’Argentine a battu l’Allemagne 5-2, « Mais là, vraiment, je ne peux pas y croire. La meilleure des choses, c’est de jouer avec cette équipe qui a de très grands joueurs. Vous avez pu le voir dans tous les matches, ils veulent vraiment tout pour l’Argentine. Vous pouvez le constater à chaque but, à chaque minute, à chaque seconde ».

Getty Images

De son côté Gonzalo Peillat s’est exclamé : « C’est comme toucher le ciel ! Nous avons gagné ce tournoi, et c’est la première fois dans l’histoire pour l’Argentine. C’est mon rêve. Quand j’ai commencé le hockey, je pensais toujours à ce rêve, et il est devenu réalité ! » Augustin Mazzilli a été le dernier buteur du match « C’est le but que tout le monde rêve de marquer de cette manière, pour sceller le score 4-2 et terminer le match comme ça. C’est pourquoi je me suis assis dans le but et j’ai commencé à regarder tout le monde. J’avais le stade et mes coéquipiers tout autour, c’était énorme ! »

« Je pense que nous méritions la médaille d’or aujourd’hui, nous nous sommes procurés plus d’occasions » a dit le joueur belge John-John Dohmen. « Ce que nous voulions, c’était gagner une médaille, mais dans cette finale, nous aurions pu en faire plus. Je suis heureux mais nous en voulions plus ! » même sentiment pour Tom Boon, entre la joie et une énorme déception. « Nous sommes venus pour l’or et nous l’avons manqué de justesse. C’est un moment difficile, mais dans quelques jours, on se retournera sur ce que l’on a accompli, ce sera fabuleux. Cette médaille d’argent, on ne nous l’enlèvera jamais. »

L’Allemagne arrache le bronze aux tirs au but !

Le match pour la médaille de bronze disputé jeudi avant la finale est allé au bout du suspense. Le score était en effet de 1-1 entre les éternels rivaux allemands et néerlandais, battus respectivement par l’Argentine (5-2) et par la Belgique (3-1-) en demi-finale. Les deux buts avaient été marqués dans le 3e quart-temps, par Jorrit Croon pour les Pays-Bas, et par Martin Haner pour l’Allemagne.

Getty Images

Tout s’est donc décidé dans une irrespirable séance de tirs au but. Le gardien allemand Nicolas Jacobi a alors joué un rôle déterminant, en stoppant deux tirs des « Oranje » tandis que tous les joueurs allemands réussissaient à battre le portier Jaap Stockmann, s’assurant ainsi le podium !

Mat Graumbausch, qui a joué ce match aux côtés de son frère Tom, a expliqué qu’il avait du mal à résumer un moment tellement magique pour lui. « Gagner une médaille olympique, c’est probablement la plus grosse chose au monde et la gagner avec votre frère, c’est indescriptible. Je suis béni de pouvoir jouer avec lui. Et je suis si fier ! ».

Quant a Jorrit Croon, le buteur néerlandais de cette « petite finale », il a expliqué : « Les émotions ont été contrastés durant le match. Nous avons marqué, joué positivement, avons continué à travailler et avons essayé d’aller de l’avant. Mais cela n’a pas suffi. J’espère retourner aux Jeux dans quatre ans. Vous n’avez pas si souvent la chance de gagner une médaille, alors la prochaine fois, je vais essayer de jouer encore mieux pour m’assurer que les Pays-Bas montent sur le podium. »

back to top En