skip to content
Date
02 août 2000
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

UNE EQUIPE D’OLYMPIC AID SE REND AU SOUDAN ET EN ERYTHREE


Toronto, le 2 août 2000 - Cinq athlètes olympiques ont entamé un voyage de huit jours au Soudan et en Erythrée. Cette équipe travaillera en coopération avec Olympic Aid, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ainsi que plusieurs Comités Nationaux Olympiques et organisations gouvernementales.

Cette équipe d’Olympiens est conduite par le patineur de vitesse norvégien Johann Koss, quadruple médaillé d’or. Il est accompagné de la rameuse canadienne Silken Laumann, de la légendaire nageuse australienne Shane Gould, du champion américain de gymnastique Trent Dimas et de la star américaine de l’athlétisme Mike Powell.

Cette mission est une initiative lancée, d’une part, par Olympic Aid, une organisation humanitaire dirigée par des athlètes, et, d’autre part, par les athlètes eux-mêmes. Son objectif est d’apporter espoir et réconfort aux petits réfugiés érythréens et de sensibiliser l’opinion mondiale à leur situation désespérée. Il est donc prévu d’organiser des festivals olympiques dans les camps de réfugiés de Kassala (Soudan) et dans les villages pour personnes déplacées d’Asmara (Erythrée). La société Nike fera pour sa part don d’équipement sportif. Face aux horreurs des conflits armés et à l’ennui de la vie dans les camps de réfugiés, ces enfants n’ont d’autres exutoires que le sport et les activités récréatives.

Johann Koss, président d’Olympic Aid, est enthousiasmé par cette mission. “Bien que souvent négligé, le droit des enfants à jouer est fondamental et je suis persuadé que notre mission permettra d’affermir ce droit, en soulignant son importance auprès de l’opinion publique mondiale,” a-t-il ajouté. La rameuse canadienne Silken Laumann partage son point de vue, affirmant pour sa part qu’“il sera certes difficile de faire une différence à long terme dans l’existence de ces personnes mais peut-être pouvons-nous leur montrer que le monde les regarde et se soucie d’eux. N’est-ce pas là, après tout, la signification des Jeux Olympiques? L’union des pays ?”
Shane Gould, Johann Koss et Silken Laumann arriveront à Khartoum, Soudan, ce soir. Quant à Mike Powell et Trent Dimas, un programme spécial les attend à Asmara, en Erythrée. Les cinq athlètes se retrouveront ensuite le 4 août à la frontière entre l’Erythrée et le Soudan pour continuer ensemble leur mission : se rendre dans divers camps de réfugiés, organiser des festivals olympiques, visiter les installations médicales et scolaires et participer à une réunion avec des espoirs olympiques érythréens. Une maison de production de Toronto accompagne par ailleurs cette équipe afin de réaliser un documentaire intitulé “The Right to Play” (Le droit de jouer), dont la sortie est prévue pendant les Jeux Olympiques.

S’inspirant du véritable esprit olympique qui associe la paix, la bonne volonté et la dignité humaine, cette mission fait ressortir la signification profonde du Mouvement olympique. Ces athlètes olympiques sont impatients de montrer au monde entier que le Mouvement olympique et les Jeux Olympiques représentent bien plus que des compétitions sportives et des victoires; le Mouvement olympique parle d’amitié entre les pays et les peuples et se caractérise par le désir d’exceller et d’aider les autres à exceller.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à vous mettre en rapport avec :

Bureau de Sydney
Carl Solomon
Directeur exécutif
Téléphone : +61 2 9220 5856
Fax : +61 2 9220 5877
Mobile : +61 411 277 089
E-mail : carl@olympicaid.com

PO Box Q897
QVB Post Office NSW 1230

Bureau de Toronto
Gallit Dobner
Assistant du président

George Marsland
Responsable des relations avec les médias

Téléphone : +1 905 726 7190
Fax : +1 905 726 7177
E-mail : gallit@hotmail.com

337 Magna Drive
Aurora, Ontario
L4G 7K1

Ou venez visiter le site web d’Olympic Aid: www.olympicaid.com


LA MISSION D’OLYMPIC AID AU SOUDAN ET
EN ÉRYTHRÉE

L’équipe d’Olympic Aid, composée d’athlètes olympiques, d’entraîneurs et d’une équipe de tournage, sillonne le Soudan et l’Erythrée depuis le 31 juillet. Son périple s’achèvera le 8 août. Son objectif est de faire découvrir l’idéal olympique qui allie participation, espoir et dignité humaine à ceux qui en ont le plus besoin – les enfants réfugiés vivant dans la corne de l’Afrique.

Situation
Des combats ont récemment conduit plus de 80 000 Erythréens – dont plus de la moitié sont des enfants – dans des pays voisins de l’Erythrée en quête d’un endroit sûr. Ces chiffres viennent s’ajouter aux 150 000 réfugiés érythréens qui vivent déjà au Soudan. Même si l’on a répondu à la plupart des besoins immédiats des réfugiés, il n’en demeure pas moins que l’on manque encore cruellement d’eau, de nourriture et d’abris. Les conditions de vie, qui se sont détériorées sous l’effet des très fortes températures enregistrées dans la région – 40 degrés –, sont maintenant aff
back to top