skip to content
BMX Getty Images
Date
19 juil. 2017
Tags
JOJ , Buenos Aires 2018 , BMX , Actualités Olympiques

Une épreuve pionnière aux Jeux Olympiques de la Jeunesse : cinq faits sur le BMX freestyle

Le BMX freestyle devant faire ses débuts aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de 2018 à Buenos Aires, le site web olympic.org se penche sur cette épreuve qui a également été récemment ajoutée au programme des Jeux Olympiques de 2020 à Tokyo.

Des figures qui défient les lois de la gravité

Le BMX freestyle est une épreuve rapide et palpitante au cours de laquelle les riders se suivent pour réaliser une série de figures aériennes époustouflantes et de sauts sur des rampes, avec des transitions raides et d'autres obstacles tels que des courbes, des glissières et des murs. Chaque rider a le temps de deux runs d'une minute pour impressionner les juges qui attribuent un score entre 0 et 100 points en s'appuyant sur un certain nombre de critères : la difficulté, l'originalité, le style et l'exécution.

Grands tours, petit vélo

Les montures que les riders utilisent pour les épreuves de freestyle sont relativement petites, avec des roues d'à peine 50 cm, ce qui signifie qu'elles sont plus faciles à contrôler et à orienter dans tous les sens pour exécuter les figures. De plus, ces vélos sont incroyablement légers, avec des cadres en aluminium, soit moins de 12 kilos.

BMX Getty Images
Sur la scène mondiale

D'autres grands événements internationaux ont permis au BMX freestyle de se faire connaître du public dans le monde ces dernières années, mais la toute première édition de la Coupe du monde de BMX Freestyle de l'UCI n'a eu lieu qu'en 2016. La première saison comprenait cinq compétitions, dans des endroits aussi variés que les États-Unis, le Canada, la République populaire de Chine, la France et la Croatie. C'est finalement l'Australien Logan Martin qui a décroché le titre chez les hommes et l'Américaine Hannah Roberts, 15 ans, qui a été sacrée chez les femmes. Le BMX freestyle figurera également au programme des tout premiers Championnats du monde de cyclisme urbain de l'UCI, lesquels se tiendront du 8 au 12 novembre 2017 à Chengdu, Chine.

Un nouveau vocabulaire

Les riders qui pratiquent le BMX freestyle sont familiers de tout un éventail de figures dont les noms sont presque aussi impressionnants que les figures elles-mêmes. Des barspins et des bunnyhops aux can-cans, half-cabs et autres tailwhips, les débutants dans ce sport vont bientôt se retrouver à parler une toute nouvelle langue.  

BMX Getty Images
De nouvelles étoiles pour l'arène olympique

Ces riders, lesquels vont écrire une nouvelle page de l'histoire en concourant dans la toute première épreuve olympique de BMX freestyle aux JOJ de 2018, souhaiteront sans aucun doute revenir sur la scène olympique deux ans plus tard à Tokyo, lorsque l'épreuve fera officiellement partie du programme olympique. La rideuse américaine Hannah Roberts pourrait figurer parmi les athlètes qui brilleront dans ces deux événements aux côtés d'autres grands noms du sport, notamment le Vénézuélien Daniel Dhers, lequel a remporté cinq titres aux X Games, et Daniel Sandoval, sacré aux X Games en 2015.

back to top En