skip to content
Date
19 août 2010
Tags
JOJ

Une épreuve d'escrime plurinationale


Les tout premiers JOJ réunissent des jeunes athlètes du monde entier comme aucun autre événement sportif ne l'avait fait auparavant, grâce en partie à l'introduction de nouvelles épreuves, notamment une épreuve d'escrime plurinationale.

Neuf équipes continentales – une pour l'Afrique, quatre pour l'Europe, deux pour l'Asie/l'Océanie et deux pour l'Amérique – ont été constituées en réunissant les athlètes les mieux classés dans les épreuves individuelles. Chaque équipe est composée de trois hommes et de trois femmes. L'épée, le sabre et le fleuret sont également représentés.

Cette épreuve a été spécialement créée pour les JOJ, le concept a bien fonctionné et rencontre un grand succès auprès des jeunes athlètes participants, lesquels apprécient particulièrement cette chance unique de représenter leur continent et de se mesurer aux athlètes d'autres pays.

"C'était génial", a déclaré la Canadienne Alanna Goldie, 16 ans, qui a décroché le bronze avec l'une des équipes du continent américain. Et d'ajouter : "C'était vraiment amusant de concourir avec ces athlètes et non pas contre eux et d'être applaudis tous ensemble. C'était super."

Alexander Choupenitch, d'origine tchèque, a terminé cinquième. Il faisait partie de l'équipe 4 de l'Europe et s'accorde lui aussi à dire que cette expérience était vraiment très agréable.

"C'était hyper amusant car nous parlons tous des langues différentes et c'est toujours sympa de se faire de nouveaux amis. C'était fantastique", a-t-il commenté.

La Russe Yana Egorian, qui a décroché sa deuxième médaille d'or au sein de l'équipe 1 de l'Europe, a également parlé des différentes langues parlées par les compétiteurs et a avoué avoir dû surmonter au départ quelques problèmes de communication avec ces nouveaux coéquipiers.

"Au début, c'était difficile car j'étais la seule Russe et le reste de mon équipe venait d'Italie, donc la barrière de la langue était bien présente : je n'arrivais pas à les comprendre", a déclaré la jeune fille âgée de 16 ans, qui avait également remporté une victoire individuelle au sabre féminin (chez les cadets). Et de conclure : "Finalement, nous avons réussi à communiquer avec des gestes et tout a bien fonctionné !".

Richard Hubers, d'Allemagne, faisait quant à lui partie de l'équipe 2 de l'Europe qui a décroché l'argent. Il a confié que concourir avec d'autres pays était une expérience inoubliable.

"Nous avons travaillé ensemble et c'était super, a déclaré ce jeune homme de 17 ans, qui avait décroché le bronze en épreuve individuelle de sabre masculin (chez les cadets). Et d'ajouter : "Nous n'oublierons jamais cette compétition plurinationale car c'était une expérience unique pour nous."

L'Américain Greg Massialas, qui a remporté le bronze aux côtés de Goldie, a également apprécié le caractère plurinational unique de cette épreuve d'escrime.

Médaillé d'argent dans l'épreuve individuelle masculine de fleuret chez les cadets et âgé de 16 ans à peine, il a déclaré : "C'était une expérience super. C'est vraiment génial de concourir dans l'équipe américaine, d'avoir la possibilité de rencontrer d'autres athlètes grâce à cette compétition, de se faire de nouveaux amis et de vivre l'esprit olympique."

Et après tout, ne serait-ce pas là l'essence même des Jeux Olympiques de la Jeunesse ?

Tags JOJ
back to top