skip to content
Date
19 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Sports équestres , Grande-Bretagne

Une chevauchée en or pour Nick Skelton en saut d’obstacles individuel

Le Britannique Nick Skelton a été sacré champion olympique de saut d'obstacles à 58 ans, vendredi à Deodoro. Le champion olympique par équipes 2012 Londres a devancé au temps (42.82) au terme d’un barrage à six le Suédois Peder Fredricson (43.35). Le Canadien Erik Lamaze, champion olympique 2008, qui avait fait tomber une barre, a pris la médaille de bronze.


Comme attendu, le tracé a été nettement relevé pour la finale B. Bien plus rapide, ce parcours a fait des dégâts au classement. Skelton a longtemps mené la troupe avec son double zéro en début de programme. Le cavalier des Midlands a ensuite été rejoint par un autre champion olympique de Londres, mais lui en individuel, le Suisse Steve Guerdat. Puis le Qatarien Ali Al Thani et l'Américain Kent Farrington, médaillé d'argent par équipes à Rio, le Suédois Peder Fredricson et le Canadien Eric Lamaze, champion olympique en 2008.

Getty Images

Ces six cavaliers ont donc disputé un barrage, dont seul l'expérimenté Britannique et le Suédois sont sortis sans faute. Mais Skelton a été plus rapide, 42.82 contre 43.35 à Fredricson qui remporte ainsi une deuxième médaille d'argent olympique, après celle d'Athènes en 2004 dans le concours par équipes.

« Mon cheval a bien sauté » a déclaré le cavalier suédois Peder Fredricsson. « Il n’a pas fait tomber une seule barre sur toute la compétition. J’espérais une médaille et je m’en suis tenu à mon plan. C’était une semaine formidable. »

Getty Images

Savourant son moment de gloire après avoir gagné seulement la deuxième médaille de sa longue carrière, Nick Skelton a expliqué « J’ai attendu longtemps. J’ai senti que mon cheval Big Star n’avait pas eu la chance qu’il méritait, comme aux Jeux de Londres où nous avions manqué une médaille en individuel Je suis vraiment satisfait de ce cheval. Il a remporté sa dernière compétition majeure au grand prix d’Aix-la-Chapelle en 2013. Il y a eu pas mal de problème, et le chemin du retour a été long. »

« C’était difficile de passer en premier, et je savais que je devais assurer un bon temps pour mettre la pression sur les autres. Peder Fredricson était rapide, mais pas assez. » ajoute le cavalier britannique en or qui explique le secret de son succès : « Il faut juste continuer, tant que tu as un bon cheval, tu as tout bon. »

Getty Images

« C’est incroyable », a dit Eric Lamaze, ému après avoir gagné le bronze venu s’ajouter à l’or olympique qu’il avait obtenu à Beijing en 2008 « Ca a été beaucoup de travail. D’abord lors du barrage pour la médaille par équipes qu’on a perdu, et après quand j’ai mené jusqu’à la fin. Le deuxième tour aujourd’hui a été énorme. »

back to top En