skip to content
Date
03 mai 2018
Tags
Olympism in Action Forum
Olympism in Action Forum

Une carrière consacrée au sport et à la paix

Willi Kaltschmitt est membre de la commission exécutive du CIO et délégué au protocole depuis six ans . Il est devenu membre du CIO en 1988, après avoir été président du Comité National Olympique du Guatemala. Sous sa direction, de nombreux pays d’Amérique centrale se sont rassemblés grâce aux "Jeux de la Paix.

#Unitedby

En prélude au "Forum Olympisme en action" à Buenos Aires (5-6 Octobre 2018), nous avons mis en avant des groupes ou des personnes qui, inspirés par la capacité du sport à contribuer à l'édification d'un monde meilleur, ont tiré parti de leurs initiatives afin de lancer des projets et programmes qui changent le cours des choses.

Écoutez leurs récits.
How we do

“Toute ma carrière, 50 ans, je l’ai consacrée au sport.”

“J’ai commencé comme secrétaire général de la fédération guatémaltèque de boxe avant d’accéder à la présidence de celle-ci. Puis, je suis devenu arbitre de boxe et j’ai fini par arbitrer aux Jeux Olympiques de 1976 à Montréal et de 1980 à Moscou. J’ai été élu président du Comité Olympique Guatémaltèque en 1982.”

“Ce pays, et cette région, étaient en guerre depuis à peu près 1968 jusqu’en 1996. En 1984, j’ai invité tous les présidents des Comités Nationaux Olympiques concernés et leur ai dit : "Et si on organisait des Jeux d’Amérique centrale ? Parce que c’est la seule façon de réunir nos pays." En dépit de problèmes avec les frontières et la police, nous avons réussi à tenir les troisièmes Jeux d’Amérique centrale au Guatemala en 1986. Nous les avions nommés "Jeux de la Paix". Nous avions créé un hymne national des Jeux montrant que nous n’étions qu’un seul et même pays, que nous appartenions tous au sport. C’était un hymne incroyable, magnifique, qui était joué dans des églises. Ces Jeux ont marqué le début de l’harmonisation de l’Amérique centrale grâce au sport.”

“Nous en sommes maintenant à la 11e édition, principalement en raison de l’héritage que les Jeux tenus au Guatemala ont laissé à la région. Ces Jeux sont probablement une des meilleures choses qui ne me soient jamais arrivées, à moi mais aussi à l’Amérique centrale. Grâce à ces Jeux, nous avons fait la promotion de l’Olympisme, et nous avons par la suite remporté des médailles aux Jeux Olympiques.”

“Les Jeux créent des héros; ils créent des modèles pour chaque pays. Il n’y a pas une organisation qui pourrait réaliser ce que nous avons fait en Amérique centrale. Nous avons rassemblé des gouvernements qui n’étaient pas politiquement du même bord, et nous les avons réunis sous la même philosophie de l’Olympisme. Voilà ce que fait notre mouvement.”

Toute ma carrière, 50 ans, je l’ai consacrée au sport. Willi Kaltschmitt GUA

“Je crois que chaque Comité National Olympique a le pouvoir de réaliser beaucoup de nos jours. Chacun dispose de plus de moyens grâce au soutien du CIO. À présent, notre travail va au-delà des Jeux. Nous avons au Guatemala la fondation Hoodlinks, parrainée et soutenue par le CIO, qui s’occupe d’enfants pauvres vivant dans des zones marginales, avec des taux de criminalité élevés. Nous utilisons les valeurs olympiques pour créer des héros dans les quartiers. Aujourd’hui, nous étendons ce programme au Honduras. Nous voulons également l’étendre aux autres pays d’Amérique centrale qui ont besoin de ce type de fondation.”

“Pour moi, l’Olympisme signifie beaucoup. L’Olympisme est un mode de vie. Il montre comment vivre en harmonie. Le Mouvement olympique rassemble les peuples et apporte la paix, et nous avons besoin de cette paix.”

back to top En