skip to content
Felicia BALLANGER Getty
Date
27 juil. 1996
Tags
Atlanta 1996 , Actu CIO , Cyclisme sur piste

Une Ballanger sans-faute remporte l’or


En 1992, la cycliste française Félicia Ballanger reste au pied du podium au sprint après sa défaite dans la course pour la troisième place, face à la Néerlandaise Ingrid Haringa. Motivée par ce revers, elle a la ferme intention de revenir d’Atlanta avec une médaille.

Entre temps, surtout, Ballanger connaît une progression fulgurante. Peu avant les JO, en effet, elle entre dans l’histoire en terminant deuxième du Championnat de France masculin, en plus de remporter le Championnat du Monde. Face à elle, cependant, se dressent la championne olympique 1992 Erika Salumäe et Haringa, celle qui a remporté le bronze à Barcelone à ses dépens.

En qualifications, Ballanger arrive deuxième, juste derrière l’Australienne Michelle Ferris. Salumäe, elle, se qualifie de justesse et montre un bien pâle visage. Le tirage l’ayant désignée face à Ballanger, la course n’est pas aussi spectaculaire que prévu et la Française l’emporte en deux courses sèches.

En demi-finale, Ballanger fait face à l’Allemande Annett Neumann, médaillée d’argent quatre ans plus tôt. Mais même rengaine : la Française est trop rapide et se qualifie haut la main en deux courses. Qualifiée pour la finale sans avoir perdu une seule course, Ballanger maintient son bilan impeccable contre l’Australienne Ferris, qu’elle bat 2-0 pour décrocher l’or.

C’est le début d’une magnifique série pour Ballanger, qui devient la référence en cyclisme sur piste féminin à la fin des années 1990. Elle remporte à nouveau le titre mondial en 1996 puis le conserve trois fois de plus. En 2000, Ballanger gagne le titre au sprint et le 500 m contre-la-montre, avant de prendre sa retraite sportive.

back to top En