skip to content

Une affaire complexe

Les Jeux Olympiques sont souvent décrits comme étant l’une des manifestations les plus importantes du monde et ils sont sans aucun doute une affaire complexe. Durant 16 jours de compétitions sportives, les Jeux à Vancouver réuniront quelque 5 500 athlètes et officiels de plus de 80 Comités Nationaux Olympiques, sept Fédérations Internationales en charge de 86 épreuves sur neuf sites de compétition (ce qui équivaut à la tenue simultanée de 15 championnats du monde), quelque 25 000 volontaires, 1,6 million de détenteurs de billets, approximativement 10 000 représentants des médias internationaux et de nombreux autres partenaires des Jeux.

Ajoutez à cela le fait que ces Jeux se dérouleront dans une ville hôte d’environ 600 000 habitants (la région du Grand Vancouver compte quelque 2,2 millions d’habitants) ainsi qu’à Whistler, une station de montagne à 123 kilomètres de là, qui doivent toutes deux continuer à répondre aux besoins de leurs résidents permanents, et vous commencez à comprendre ce que les Jeux impliquent. Olympic.org a demandé à Gilbert Felli, le directeur exécutif du CIO pour les Jeux Olympiques, quel est le rôle du CIO dans la gestion des Jeux.

Olympic.org: Comment sont organisés les Jeux?

Gilbert Felli: Après une procédure de candidature d’une durée de deux ans, durant laquelle les villes candidates élaborent et adaptent leurs plans pour les Jeux, la Session du CIO vote pour élire la ville hôte. Peu après, un comité d’organisation local (COJO) est constitué. Il est responsable de l’organisation proprement dite des Jeux telle que proposée durant la phase de candidature. Le COJO réunit toutes les parties concernées locales – gouvernements, sponsors, autorités de transport, propriétaires des sites, etc. – et travaille durant sept années pour préparer les Jeux et s’assurer qu’ils se tiendront de la meilleure manière possible. Le CIO est bien entendu à ses côtés durant toute cette période pour le guider, le conseiller et assurer un suivi, mais chaque édition des Jeux est unique en raison de ses particularités locales et chaque comité d’organisation a sa propre manière de préparer et d’organiser les Jeux.

Olympic.org: Comment le CIO travaille-t-il avec le comité d’organisation local?

Gilbert Felli: Notre coopération commence dès la phase de candidature, lorsque nous invitons les villes à participer à notre programme des observateurs aux Jeux afin qu’elles puissent voir d’elles mêmes ce que cela implique. Nous leur donnons également accès à un grand nombre de connaissances qui ont été accumulées au cours des précédentes éditions des Jeux. Cela leur permet d’élaborer des plans réalistes qui reposent sur une expérience pratique. Une fois la ville élue, le président du CIO nomme une commission de coordination des Jeux (celle de Vancouver est dirigée par  René Fasel) qui est chargée de guider, suivre et conseiller les organisateurs au fur et à mesure qu’ils avancent dans la période de préparation. Cette commission est importante car elle réunit toutes les principales parties prenantes olympiques, telles que les athlètes, les Comités Nationaux Olympiques et les Fédérations Internationales. Elle leur donne une chance d’interagir avec le COJO et apporte sa grande expérience des Jeux. Nous offrons également notre soutien aux organisateurs des Jeux par notre programme de transfert des connaissances qui comprend divers documents ainsi que les programmes des observateurs, les séances bilans après les Jeux et des conseils d’experts sur des thèmes spécifiques, afin qu’ils puissent bénéficier des dernières informations en date sur des sujets qui peuvent parfois être uniques aux Jeux.

Olympic.org: Le CIO prend-il le relais durant les Jeux?

Gilbert Felli: Pas du tout. Le COJO continue de diriger les Jeux jusqu’à la fin de ceux-ci. Le CIO transfère simplement une partie de son administration dans la ville hôte pour ses propres opérations et pour aider les organisateurs si nécessaire. Nous coopérons étroitement avec nos amis de la ville hôte depuis la formation du comité d’organisation jusqu’à sa dissolution après les Jeux. La période durant les Jeux  est simplement une période de collaboration plus intense. C’est toujours un défi que d’organiser une édition des Jeux, mais ensemble, nous sommes en mesure d’y parvenir et de rendre les citoyens de la ville et du pays hôtes fiers de ce qu’ils ont fait.

VANCOUVER 2010

Vancouver et Whistler accueilleront les XXIes Jeux Olympiques d'hiver du 12 au 28 février 2010 et les Jeux Paralympiques d'hiver du 12 au 21 mars 2010. Les sept sports olympiques d'hiver présents à Vancouver sont la luge, le ski, le patinage, le hockey sur glace, le biathlon, le bobsleigh et le curling.

En savoir plus sur les partenaires du relais de la flamme olympique de Vancouver 2010

 

back to top