skip to content
Date
29 août 2003
Tags
Actu CIO

Un stade vieux de plus de 2 300 ans


Dans un an, les archers qui auront réussi à se qualifier pour les Jeux Olympiques à Athènes auront la chance unique de concourir dans le stade Panathinaïko qui accueillit les premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne et fut construit sur les ruines d’un stade antique datant de 329 av. J-C. Il y a deux semaines, l’épreuve test pour le tir à l’arc a donné une idée de la manière dont les choses se dérouleront l’année prochaine. Jim Easton, président de la Fédération Internationale de Tir à l’Arc (FITA), nous fait part de ses impressions sur olympic.org :




Le meilleur site
" Je pense que nous avons le meilleur site de tous ", déclare Jim Easton. " L’organisation de nos compétitions sportives dans un lieu aussi historique apportera certainement une touche particulière. Les Jeux Olympiques sont déjà à eux seuls une occasion unique pour un athlète. Ajoutez à cela la dimension supplémentaire que représente le fait de pouvoir concourir dans ce magnifique stade de marbre où se sont tenus les premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne. On peut dire que cela laissera également une trace dans l’histoire, une trace que chaque athlète gardera précieusement en mémoire. Ces Jeux revêtiront aussi sans aucun doute un caractère très spécial pour les spectateurs, aussi bien ceux qui seront sur place que ceux qui suivront l’événement depuis chez eux à travers leur poste de télévision, où qu’ils se trouvent sur la planète. Je pense que nous serons capables de donner un spectacle digne du site, un spectacle dont tout le monde sera très fier. "




Un terrain plus étroit
La FITA a dû néanmoins s’adapter à ce site unique. " Nous sommes heureux que l’épreuve test se soit très bien déroulée. Nous avons toutefois dû modifier certaines petites choses car le terrain est plus étroit que ceux que nous avions lors de précédentes éditions des Jeux Olympiques. Mais les organisateurs ont toujours été très coopératifs. "




Des vents forts à nuls
Les conditions dans le stade étaient extrêmement changeantes durant l’épreuve test. " Nous avons eu un bon aperçu de ce qui pourrait se passer pendant les Jeux - avec des vents forts à modérés, voire nuls, et des températures très élevées. Mais dans tous les cas, les choses se sont bien passées. "




Des volontaires extraordinaires
Le succès d’un site et d’une épreuve dépend aussi des personnes qui concourent et travaillent sur ce site. Jim Easton est plein d’admiration pour les volontaires : " Il y avait une bonne équipe de gestion du site et chacun a travaillé dur pour mener à bien sa tâche. Ce qui m’a peut-être le plus impressionné est que les volontaires étaient résolus à faire quelque chose pour leur pays et je crois que cela est très important. Ils veulent offrir des Jeux très bien organisés à Athènes, pour la grande fierté de tout le peuple grec. J’ai pu voir cette énergie dans chacun d’eux. "





Devenez volontaire pour les Jeux de 2004 à Athènes ! (site officiel d' Athènes 2004)



site officiel de la FITA
Tags Actu CIO
back to top