skip to content
© 2013 / Comité International Olympique (CIO) / MORATAL, Christophe
Date
11 avr. 2016
Tags
Rio de Janeiro 2016 , , Actu CIO , Rio 2016

Un relais épique pour la flamme olympique


Le voyage de la flamme olympique vers le Brésil débutera un peu plus tard en avril. Une importante série d'événements et de manifestations rythmeront cette traversée qui, mieux qu'aucune autre manifestation, évoque l'esprit des Jeux d'hier et d'aujourd'hui.

Jeudi 21 avril, tous les regards seront tournés vers Olympie, en Grèce, berceau des Jeux Olympiques de l'Antiquité. À l'issue d'une cérémonie originale organisée devant le temple d'Héra, la torche olympique s'enflammera, donnant ainsi le départ de la partie grecque du relais de la flamme olympique de Rio 2016.

Les traditions modernes et antiques fusionneront lorsque l'actrice grecque Katerina Lehou, qui incarnera la grande prêtresse d'Héra, utilisera les rayons de l'astre solaire pour allumer directement le flambeau à l'aide d'un miroir parabolique. Elle sera aidée dans sa tâche par un cortège de prêtresses qui l'accompagneront en procession jusqu'à l'antique stade. Elles y seront rejointes par un groupe de danseurs venus interpréter une chorégraphie inspirée de la Grèce Antique.  

« L'allumage de la flamme réunit les civilisations anciennes et modernes. Pour chaque génération, cette cérémonie représente les valeurs et les idéaux nés dans la Grèce Antique et qui ont depuis traversé le monde, donnant ainsi corps aux idées de culture et de paix », explique Spyros Capralos, président du Comité Olympique Hellénique.

Le parcours qu'effectuera la torche dans les mois à venir illustre parfaitement les paroles de Capralos. Celui-ci débutera par un relais de six jours à travers la Grèce. La flamme olympique traversera ainsi 2 233 kilomètres et plusieurs grandes villes, dont Marathon. Selon la légende, c'est dans cette cité que le soldat grec Phidippidès aurait achevé la course extraordinaire qui a donné naissance à notre marathon moderne.

En tout, 450 personnes se passeront le flambeau durant cette traversée de la Grèce. Un réfugié syrien demandeur d'asile en Grèce figurera parmi eux. Il ou elle recevra la torche au nom de tous les réfugiés dans le camp d'Eleonas, à l'ouest d'Athènes.

Le stade panathénaïque avait accueilli la première édition des Jeux Olympiques modernes en 1896. Cette vénérable enceinte sera de nouveau à l'honneur pour la fin du relais. C'est là que la flamme olympique sera officiellement remise au pays hôte de l'édition 2016, le Brésil.

Les manifestations programmées cette année revêtent une importance symbolique particulière. En effet, elles marquent le 80ème anniversaire de l'allumage de la flamme à l'époque moderne. La première cérémonie avait eu lieu avant les Jeux Olympiques de Berlin 1936.

back to top En