skip to content
IOC/Greg Martin
Espace des athlètes

Un pour tous, tous pour un : la Déclaration des athlètes

Plus de 4 000 athlètes d'élite originaires de 190 pays et représentant 120 disciplines sportives ont joué un rôle clé dans la rédaction de la Déclaration sur les droits et responsabilités des athlètes, une initiative historique qui a été au cœur des débats du Forum international des athlètes aujourd'hui.


La Déclaration des athlètes présente un ensemble commun de droits et responsabilités auxquels aspirent les athlètes qui font partie du Mouvement olympique. Voici comment ce document a vu le jour.

L'idée d'une Déclaration sur les droits et responsabilités des athlètes a germé début 2017. Elle a fait l'objet de nombreuses discussions au sein de plusieurs commissions des athlètes. La rédaction et la publication de ce texte s'inscrivent dans le droit fil de la stratégie de la commission des athlètes du CIO.

Son objectif est ambitieux : soutenir les athlètes, quels que soient leur sport, leur âge, leur sexe et leur nationalité, en présentant un ensemble de droits et responsabilités qui sont une aspiration pour tous au sein du Mouvement olympique.

À la suite du lancement de la stratégie de la commission des athlètes en septembre 2017, un comité de pilotage – composé de 20 athlètes issus de l'ensemble du Mouvement olympique et présidé par Sarah Walker, olympienne néo-zélandaise spécialiste du BMX – a été créé avec pour mission de concrétiser cet objectif.

L'idée a été longuement débattue dans un premier temps avec plus de cent athlètes lors de l'édition 2017 du Forum international des athlètes à Lausanne. Le comité de pilotage a ensuite lancé un vaste processus de consultation sur un an auprès des diverses composantes du Mouvement olympique. L'objectif étant d'entendre la voix de chacun, des milliers d'athlètes ont ainsi été invités à participer à une enquête menée en deux temps. Avec des réponses obtenues de 4 292 athlètes représentant 190 pays et plus de 120 disciplines sportives, la participation peut être considérée comme véritablement internationale.

IAF IOC/Greg Martin

Les deux questionnaires – le premier proposé dans six langues et le deuxième dans dix – s'articulaient autour des cinq grands thèmes suivants, axés sur les principaux centres d'intérêt des athlètes : compétitions sportives ; intégrité et sport propre ; protection ; gouvernance et communication ; carrière et marketing. Tous ont été jugés pour le moins "importants" par plus de 90 % des personnes qui ont répondu à la deuxième enquête.

Les grands principes retenus à l'issue de cette consultation ont été rassemblés dans la version finale de la Déclaration. Citons par exemple : le droit de faire du sport sans faire l'objet de discriminations, le droit d'évoluer dans un environnement sportif propre et le respect du principe de solidarité du Mouvement olympique. Cette Déclaration historique a ensuite été officiellement adoptée par la 133e Session du CIO à Buenos Aires le 9 octobre 2018

La commission des athlètes du CIO espère maintenant que la Déclaration sera expressément ratifiée par les organisations sportives membres du Mouvement olympique partout dans le monde, un sujet dont ont débattu aujourd'hui les participants au Forum international des athlètes qui se tient à Lausanne.

IAF IOC/Greg Martin

Sarah Walker et tous les membres du comité de pilotage, lesquels ont joué un rôle clé dans la concrétisation de la philosophie prônée par la Déclaration des athlètes, tirent une indicible fierté de cette réussite.

"C'est grâce aux efforts conjugués de tous les athlètes que ce document a vu le jour, un document qui expose notre point de vue à tous et nous fait nous sentir soutenus", a confié Sarah Walker. "Je suis ravie qu'autant d'athlètes à travers le monde aient activement contribué à son élaboration. Nous avons à cœur de poursuivre le dialogue car la Déclaration des athlètes est un document vivant qui sera régulièrement révisé et mis à jour pour demeurer efficace et d'actualité."

back to top En