skip to content
Buenos Aires 2018

Un parfum d’esprit d’équipe dans l’air

L’Europe est sortie victorieuse de la compétition par équipes continentales mixtes d’escrime, une épreuve dans laquelle des athlètes de différents pays et armes s’unissent et où la communication est capitale,



Tapes dans les mains, langage corporel et traduction assistée par ordinateur, telles ont été les armes absolues de la dernière finale d’escrime des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018.

Fleurettistes, épéistes et sabreurs se sont mélangés pour former huit équipes continentales mixtes, mercredi au Pavillon Afrique, lancées dans la bataille pour le gain des trois dernières médailles d’escrime des JOJ.

Et la capacité à communiquer a été mise à l’épreuve alors que l’équipe d’Europe 1 - composée de cinq médaillés d’or individuels et d’un d’argent - s’est révélée trop forte pour l’Asie-Océanie 1.

L’Europe 1 a décroché la médaille d’or lorsque le chrono s’est arrêté sur le score de 28-25, au grand dam de Hsieh Kaylin Sin Yan, escrimeuse de Hong Kong de 17 ans, dernière épéiste en lice pour l’Asie-Océanie 1.

Sa médaille d’argent dans l’épreuve par équipes continentales mixtes est sa deuxième médaille d’argent à ces Jeux, après celle de l’épée individuelle féminine.

« C’est sympa d’avoir deux médailles », dit-elle. « Mais ça fait du bien de faire équipe avec les meilleurs escrimeurs asiatiques dans cette compétition. Ça fait vraiment du bien d’interagir, d’apprendre à les connaître et d’avoir ce genre de rapports. »

IOC

Avec des escrimeurs du Japon, de la République de Corée, du Chinese Taipei et du Kirghizistan dans l’équipe de Hsieh, les athlètes et les entraîneurs ont dû faire preuve de créativité pour communiquer entre eux.

Heureusement, les smartphones, Google Translate et le langage corporel ont permis à chacun de faire passer son message.

« La communication n’a pas été facile du tout », a déclaré la Coréenne Lee Jueun, sabreuse de l’équipe Asie-Océanie 1. « C’était vraiment basique, mais comme nous avions un but commun et que nous voulions gagner la compétition, nous avons tous fait de notre mieux. »

C’était la première fois qu’un grand nombre d’escrimeurs participaient à une épreuve par équipes regroupant trois hommes, trois femmes et trois armes en une seule équipe à ossature continentale.

L’Américaine May Tieu, dont l’équipe Amériques 1 a décroché la médaille de bronze après avoir battu l’Europe 3, 30-24, a déclaré que c’était plus sympa que d’entrer seule sur la piste. « L’escrime en tant que sport d’équipe et le fait d’avoir des gens qui sont toujours derrière vous à vous soutenir, c’est vraiment génial », a déclaré l’athlète de 17 ans.

Pour elle aussi, sa médaille par équipes est sa deuxième médaille de bronze aux Jeux après sa troisième place au fleuret individuel féminin, dimanche.

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En