skip to content

Un parcours durable

Le comité d'organisation des Jeux Olympiques de 2010 à Vancouver (COVAN) a fait de la durabilité un élément essentiel de son parcours et de celui de ses partenaires. Inspirée par l'Agenda 21 du CIO et par le fait que l'environnement et le développement durable sont la troisième dimension du Mouvement olympique aux côtés du sport et de la culture, l'équipe du COVAN a effectivement fait tout son possible pour veiller à ce que la durabilité soit prise en considération dans chaque action qu'elle entreprend.


Formation et création d'emplois

Dans le cadre des préparatifs pour les Jeux, bon nombre de projets ont été lancés, permettant notamment aux habitants de la région - souvent issus de groupes de population vulnérables - de suivre une formation et de trouver un emploi. Parmi ces initiatives, citons l'atelier de fabrication RONA de Vancouver 2010, lequel a offert une formation et une première expérience de travail en menuiserie à des jeunes défavorisés, à la population indigène, à des mères célibataires et à de nouveaux immigrants. L'atelier de fabrication RONA a notamment permis de concevoir plus de 2 300 accessoires en bois pour agrémenter les sites des Jeux. Une autre entreprise en charge de la livraison de 1 700 bouquets de fleurs aux athlètes victorieux travaille également avec les populations défavorisées en leur offrant formation, expérience et emplois, leur permettant ainsi d'améliorer leurs conditions de vie. Sur le site même du village olympique de Vancouver, un accord a été conclu permettant la création de 100 postes dans domaine du bâtiment pour les habitants de la ville, en plus de leur offrir une formation. Cet accord prévoyait également l'achat de produits et services pour un montant de CAD 15 millions auprès des fournisseurs de la ville. 

Héritage des sites et accessibilité

Un accent particulier a été placé sur la manière dont les sites de Vancouver 2010 seront utilisés en termes d'héritage après Jeux. Bon nombre de sites existaient avant les Jeux, néanmoins s'agissant des sites construits de toute pièce, leur utilisation après Jeux est d'ores et déjà définie. Le Centre olympique de Vancouver, par exemple, fera place à un centre de loisirs polyvalent pour la communauté, quant aux villages olympiques de Vancouver et Whistler, ils offriront des logements aux habitants ainsi que des logements sociaux pour un certain nombre de communautés de la province de Colombie-Britannique. Les nouveaux sites de compétition ont tous intégré le critère d'accessibilité à leur conception afin de s'assurer que toutes les personnes handicapées puissent les utiliser et y accéder facilement. 

Sport durable

Les Jeux sont également d'importants vecteurs d'intégration sociale avec des initiatives telles que l'équipe de snowboard des Premières nations qui offre la possibilité à la jeunesse aborigène de se servir du sport comme un outil de changement social. 2010 Legacies Now, organisation à but non lucratif ,a également créé grâce aux Jeux un certain nombre de projets qui ont permis aux habitants de se remettre au sport, de rester en forme et de s'engager comme volontaire … autant d'activités que ces derniers n'auraient pas eu l'idée de faire sans la tenue des Jeux à Vancouver.


 

back to top