skip to content
Date
05 déc. 2003
Tags
Actu CIO

Un ordre du jour chargé


La commission exécutive du CIO (CE) a commencé hier, jeudi 4 décembre, deux jours de réunion intenses où sont examinés notamment les préparatifs en vue des Jeux de 2004 à Athènes, de 2006 à Turin, de 2008 à Beijing et de 2010 à Vancouver. La commission a ouvert ses travaux avec la présentation de la restructuration de l’administration du CIO et du Musée Olympique et de son nouvel organigramme qui fournira un cadre pour le développement des opérations du CIO.

Lisez le communiqué de presse

Divers rapports d'activité
Un certain nombre de rapports ont été présentés de la part des présidents de commissions du CIO tels que Un Yong Kim pour la radio-télévision et Richard Carrion pour les finances (par conférence téléphonique). Du côté de l’administration, le nouveau directeur général du CIO, Urs Lacotte, et le directeur exécutif pour les Jeux Olympiques, Gilbert Felli, ont rendu compte de leurs activités.

Après-midi consacrée aux prochains Jeux
La CE s'est concentrée l’après-midi sur les Jeux de l’an prochain à Athènes. Le président de la commission de coordination, Denis Oswald, a relevé les progrès impressionnants qu’il a pu constater dans la capitale grecque au cours des dernières semaines. Denis Oswald, qui s’est rendu à Athènes à la fin du mois d’octobre puis à nouveau la semaine passée, a rapporté à la commission exécutive que l’évolution de la situation au cours des quatre dernières semaines confirmait les informations fournies par les experts du CIO, à savoir que les préparatifs à Athènes sont dans les temps. Après le rapport de Denis Oswald, le comité d’organisation d’Athènes, sous la conduite de sa présidente Gianna Angelopoulos-Daskalaki, a présenté un compte rendu de l’état de la préparation des Jeux à moins de 200 jours maintenant de la cérémonie d’ouverture. Comme résultats de la discussion qui a suivi entre la CE et l’ATHOC, on retiendra particulièrement l’approbation par la CE du relais de la flamme olympique ainsi que de la décision de transférer les épreuves dames et messieurs de lancer du poids à Olympie.

Concernant les Jeux d’hiver à Turin, le point a été fait par le président du comité d’organisation (TOROC), Valentino Castellani, relayé ensuite par le président de la commission de coordination, Jean-Claude Killy.

Quant aux Jeux de 2008 à Beijing, Hein Verbruggen, président de la commission de coordination, a informé la CE du travail entrepris par le comité d’organisation (BOCOG). Gilbert Felli a ensuite rendu compte des derniers développements concernant Les Jeux de 2010 à Vancouver.

Dopage

Après la décision importante, prise dans la matinée, de ré-analyser les échantillons prélevés à Salt Lake City pour y rechercher la présence éventuelle de THG, la CE a arrêté quelques grands principes sur la question du non-paiement par les gouvernements de leurs contributions à l’Agence Mondiale Antidopage (AMA). Clarifiant sa position après la parution de certains articles de presse à ce sujet, la CE a énoncé les points suivants :
Il appartient à l’AMA, et non au CIO, de s‘assurer que les gouvernements lui versent leurs contributions; la CE du CIO juge inapproprié d’envisager des sanctions contre les gouvernements, lesquels sont les partenaires du Mouvement olympique au sein de l’AMA ; en cas de non-paiement, les athlètes et les CNO des pays concernés seraient néanmoins autorisés à participer aux Jeux et les CNO continueraient de percevoir leur part de revenus car ils ne doivent pas être victimes de la négligence de leur gouvernement; toujours en cas de non-paiement, les drapeaux et les hymnes nationaux ne seraient pas interdits – à nouveau pour ne pas pénaliser les athlètes; en revanche, les officiels des gouvernements mauvais payeurs ne seraient pas invités à assister aux Jeux Olympiques; enfin, en application des règles existantes, l’un des critères retenus pour l’évaluation des villes requérantes est le respect du Code mondial antidopage. Il a également été rappelé que Fédérations Internationales, Comités Nationaux Olympiques et athlètes doivent se conformer au Code mondial antidopage pour participer aux Jeux.
Tags Actu CIO
back to top