skip to content
Date
29 sept. 2009
Tags
Actu CIO , République démocratique du Congo

Un marathon de la paix à Kinshasa


 

«En ce troisième millénaire, le CIO est plus que jamais convaincu que le sport a vraiment un rôle essentiel à jouer dans la construction d’un monde plus pacifique et meilleur, car il séduit les communautés en général et les jeunes en particulier. Le sport peut faciliter le dialogue entre les différentes communautés et contribuer à la compréhension mutuelle dans notre société. Parce que nous le savons tous, le sport est par essence le seul langage compris de tous; son influence sur les plans social et éducatif est considérable : les activités sportives encouragent les échanges, la tolérance et le fair-play. Si les jeunes apprennent à se respecter grâce au sport, ils seront alors prêts à contribuer à l'instauration d'une société meilleure». Tel était le message du président du CIO, Jacques Rogge, aux organisateurs et aux participants à la manifestation organisée le 26 septembre à Kinshasa par  la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) et le Comité Olympique Congolais, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la paix.  Cette année, cette Journée a été placée sous le signe «Nous devons désarmer pour vivre en Paix», par le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon.

 

Courir pour la paix  

C’est la seconde fois que le CIO s’associe à un tel projet dans ce pays. Tout comme les Jeux de la Paix en 2006, cette nouvelle manifestation sportive a permis aux diverses communautés du pays non seulement de se divertir en paix, mais aussi de nouer des relations de confiance. Au programme de cette Journée, un marathon auquel ont  participé près de 300 coureurs, parmi lesquels une trentaine de casques bleus, du personnel civil de la MONUC et des membres de la Police congolaise et de l’Armée congolaise. Le principal objectif de ce marathon était de montrer le chemin suivi par la République démocratique du Congo vers la paix; une paix retrouvée qui va amorcer un départ de la MONUC et donc la gestion des crises par les Congolais avec l’aide de l’UNCT (United Nation Country Team). Tout au long du parcours, qui a mené les coureurs de la gare au stade vélodrome de Kinshasa, des pancartes et des banderoles rappelaient les différentes étapes vers la paix et la nécessité de désarmer avec à chaque fois une référence à l’étape suivante. La culture était également au rendez-vous avec des animations musicales et des représentations d’artistes, d’associations de jeunes et de femmes, autour du thème de la paix.

           

Manifestations dans tout le pays

Outre ce marathon, la MONUC avait mis sur pied différentes activités à travers tout le pays. Du nord au sud, de l’est à l’ouest, des conférences-débat, des cérémonies officielles, des remises de prix, des marches pour la paix ont rassemblé  les autorités locales, les chefs de file des diverses communautés, les associations de jeunes et les représentants de la MONUC. Objectif : encourager le dialogue vers la paix et donner un avenir aux jeunes Congolais d’aujourd’hui et de demain.


En savoir plus sur les activités du CIO dans le domaine du développement par le sport


Site officiel de la MONUC

Nouvelle sur le même sujet

Célébration de la Journée Internationale de la Paix en RDC

 

back to top