skip to content
IOC
Date
27 févr. 2019
Tags
Actualités Olympiques, Buenos Aires 2018
Buenos Aires 2018

Un jour dans la vie de Jeroen Adriaanse, jeune reporter

Dans le premier article d'une nouvelle série révélant ce en quoi consiste la vie aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ), le site web olympic.org s'adresse à Jeroen Adriaanse des Pays-Bas, l'un des 30 journalistes en herbe sélectionnés par le CIO pour son programme des jeunes reporters à Buenos Aires 2018. Pour nous, le jeune homme revient sur sa journée la plus mémorable de travail dans l'équipe en charge des médias dans la capitale argentine.


Première affectation à l'étranger

"J'étais à la fois impatient et nerveux avant les JOJ. J'avais couvert les compétitions féminines de football pour l'Euro 2017 de l'UEFA en Hollande dans le cadre du programme des jeunes reporters de l'Association internationale de presse sportive, mais je n'avais jamais voyagé en Amérique du Sud auparavant ni travaillé pour un événement multisportif. Même si j'étais convaincu que les JOJ seraient une occasion unique, je ne savais pas exactement à quoi m'attendre."

Devant la caméra

"Les jeunes reporters ont été divisés en quatre groupes – presse écrite, photographie, diffusion et audio, et médias sociaux. Ma première occasion de travailler avec les mentors au sein du département diffusion est arrivée le 15 octobre, soit le jour des quarts de finales du tournoi de volleyball de plage au parc vert – ce jour restera certainement ma mission la plus mémorable à Buenos Aires.”

CIO
Ma vision pour la vidéo

"J'avais dans l'idée de créer et présenter une courte vidéo qui emmènerait le public dans les coulisses du volleyball de plage au parc vert, en lui donnant un aperçu de l'intérieur, de ce qu'il faut pour accueillir ce genre d'épreuves et en interviewant quelques-uns des athlètes pour savoir ce qu'ils pensaient des JOJ. Je voulais aborder l'événement sous un angle différent et, je l'espérais, donner une nouvelle perspective et un peu de fraîcheur au tournoi. J'ai parlé de mon idée au rédacteur en chef le matin et j'ai obtenu le feu vert pour tourner la vidéo."

CIO
Découvertes techniques

"Parler avec les organisateurs s'est révélé très intéressant. J'ai découvert que des semaines de recherche avaient été nécessaires pour choisir le sable pour l'événement et que celui-ci avait été spécialement transporté depuis le Río de la Plata près de Buenos Aires. Chaque compétition a un sable différent et j'ai appris que le sable de la Plata est plus dur que le sable de plage. Certains athlètes m'ont confié que que ce sable leur permettait de sauter plus haut car la surface de jeu est plus ferme. J'ai aussi parlé aux techniciens en charge de l'épreuve qui m'ont montré l'équipement qu'ils utilisent pour vérifier que chaque ballon est à la bonne pression et surtout parfaitement rond."

CIO
Réponse positive

"J'ai passé sept heures au parc vert à filmer et à interviewer les concurrents et les membres du personnel sur place. La vidéo a été publiée sur la page Facebook des jeunes reporters du CIO. Les commentaires ont été vraiment très positifs et j'espère avoir fait du bon travail. Les journalistes en charge de la diffusion m'ont permis de sortir de ma zone de confort et j'ai eu la chance de tourner ma propre histoire, d'être aux commandes de l'ensemble du processus, et cela a été une formidable expérience en termes d'apprentissage."

 

Changement final

"Mon idée initiale était que les premières images de la vidéo me montreraient en train d'interviewer un joueur de volleyball de plage pour avoir sa vision du sport. Nous avons filmé cette séquence, mais quand je me suis assis avec le rédacteur en chef pour la regarder, nous avons décidé que cela ne fonctionnait pas et nous avons utilisé une autre intro. Cela m'a enseigné que les idées ne se traduisent pas forcément à l'écran comme vous vous y attendez et qu'il faut donc être flexible."  

CIO
Plans de carrière

"Depuis que j'ai assisté aux JOJ à Buenos Aires, j'ai été journaliste pour les Championnats du monde de natation de la FINA qui se sont tenus à Hangzhou (République populaire de Chine) en décembre 2018. J'étudie actuellement pour décrocher un master en marketing à la l'École de gestion de Rotterdam. Je ne me sens pas encore prêt à travailler à plein temps pour le moment dans ce domaine mais je veux absolument poursuivre une carrière dans le journalisme sportif à l'avenir. D'ici là, je compte continuer à travailler en freelance."

CIO
back to top En