skip to content
Date
05 mars 2010
Tags
Actu CIO , Vancouver 2010

Un héritage pour le long terme


Alors que tous les yeux se tournent vers les prochaines éditions des Jeux Olympiques de Londres en 2012, Sotchi en 2014 et Rio en 2016, Vancouver peut être fière de ce qui a été accompli lors de ces 16 jours de compétition "excellents et très amicaux". Toutefois, la dernière page de l'histoire de Vancouver 2010 ne s'écrit pas avec l'extinction de la flamme olympique. Le travail fourni par les organisateurs de cette édition des Jeux tout au long de ces sept dernières années laissera un héritage durable à la ville, à la région et au pays.

Héritage sportif

Les Jeux de 2010 à Vancouver ont laissé au sport canadien un héritage sur le long terme, avec un certain nombre de sites nouveaux et rénovés mis aujourd'hui à la disposition des athlètes d'élite et des athlètes au niveau local. Ces sites permettront aux sports d'hiver de se développer encore davantage dans cette région d'Amérique du Nord. Par ailleurs, bon nombre d'initiatives ont été lancées durant les préparatifs des Jeux, telles que l'équipe de snowboard des quatre Premières nations et la création de l'organisation 2010 Legacies Now, laquelle a permis au public de participer au sport à plusieurs titres. Il ne fait aucun doute que ces initiatives ouvriront de nombreuses voies au sport, lequel sera le moteur du changement social à venir.  

Héritage sur le plan humain

Les Jeux de 2010 ont également laissé un héritage conséquent sur le plan humain. Outre le fait d'avoir réussi à réunir un pays et ses habitants, avec des Canadiens originaires des deux côtes opposées du pays célébrant ensemble la manifestation, ces Jeux ont eu une incidence directe sur les vies et l'avenir des habitants de la région dans laquelle ils se sont déroulés. Jeunes défavorisés, autochtones, mères célibataires et nouveaux immigrants, ces derniers ont tous reçu une formation en menuiserie et acquis une expérience concrète grâce à l'atelier de fabrication RONA de Vancouver 2010. Des personnes dans le besoin ont également reçu formation, expérience et obtenu un emploi grâce à l'entreprise engagée pour fournir les quelque 1 700 bouquets de fleurs remis aux athlètes victorieux. Ainsi aussi bien à petite qu'à grande échelle, ces Jeux ont eu des retombées positives sur le plan humain au Canada.

Héritage en termes d'infrastructures

En utilisant les Jeux comme catalyseur, la ville de Vancouver a été en mesure d'améliorer son infrastructure d'ores et déjà moderne. Des aménagements ont été faits sur la célèbre route Sea-to-Sky et l'ont rendue non seulement plus sûre, mais également plus rapide pour relier Vancouver à Whistler. La ligne de chemin de fer "Canada line" a permis de relier l'aéroport international de Vancouver au centre-ville et a été très fréquentée depuis son ouverture et en particulier pendant les Jeux. Le village olympique de Vancouver a permis la réhabilitation d'une zone défavorisée et le village de Whistler fournit, quant à lui, les hébergements nécessaires à cette petite ville de montagne, ainsi qu'un certain nombre de résidences pour les communautés de la province de Colombie-Britannique. Quelques exemples parmi tant d'autres de ce que les Jeux ont contribué à concrétiser dans cette région de l'Ouest canadien.

back to top