skip to content
Date
15 févr. 2016
Tags
Lillehammer 2016 , JOJ , Biathlon , 10 km , Poursuite , Hommes , Actu CIO

Un duo russe et un héros local acclamé par la foule en biathlon


C’est en brandissant le drapeau norvégien que Sivert Guttorm Bakken, triomphant, a franchi la ligne d’arrivée devant la foule en délire au stade de biathlon des Birkebeineren lundi 15 février, remportant le 10 km poursuite masculin aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver de Lillehammer 2016.

« Un de mes amis se trouvait sur le bord de la piste, c’est lui qui me l’a donné. [Terminer avec le drapeau,] c’était parfait », a dit Sivert.

L’athlète natif de Lillehammer, qui a signé un temps de 28 min 10 s 7 avec une pénalité à chacune des quatre séries de tirs, a pu compter sur sa famille et ses amis pour l’encourager tout au long de la course. « Ils m’ont vraiment soutenu et leur présence m’a beaucoup aidé. »

« Je me sentais en pleine forme sur la piste et très concentré sur le pas de tir. Pendant la seconde moitié de la course, j’avais vraiment confiance en moi. Je contrôlais tout. Je me suis dit : ‘Si je fais de mon mieux, ce sera suffisant [pour gagner].’ »

Le Norvégien, qui avait pris la deuxième place du 7,5 km sprint masculin la veille, a ajouté : « J’étais satisfait de ma médaille d’argent [dimanche]. Je ne m’y attendais pas, mais maintenant, avec la médaille d’or, c’est carrément incroyable. »

Les deux Russes Egor Tutmin, second en 29 min 21 s 4, et Said Karimulla Khalili, médaillé de bronze en 29 min 28 s 4 et quatre pénalités, étaient ravis de se partager le podium.¨

« On se connaît depuis longtemps et j’étais vraiment à l’aise de concourir avec lui », a déclaré Tutmin, qui s’était contenté de la troisième place dimanche au 7,5 km sprint hommes. « Ce fut une bonne course, je me suis fait plaisir. Il y a une ambiance du tonnerre ici, de quoi faire le plein d’adrénaline tout au long de la course ! »

Khalili, pour qui les seconde et troisième places de la Russie sont un « résultat parfait », a affirmé que concourir avec son coéquipier l’avait aidé. « Bien sûr, officiellement c’est une épreuve individuelle, mais quand j’ai vu Egor devant moi j’ai été très heureux pour lui, a dit le jeune homme de 17 ans. C’était rassurant de le sentir dans les parages, et je suis très heureux qu’il ait obtenu la deuxième place et moi la troisième. »

Écrit par EMMA LUPANO, YIS/CIO

Emma Lupano est reporter au Service d’information des JOJ (Youth Information Service, YIS) de Lillehammer. Basée à Milan, elle a couvert les cinq dernières éditions des Jeux Olympiques ainsi que les JOJ de 2012 à Innsbruck et de 2014 à Nanjing. Spécialiste de la Chine, elle travaille depuis quatre ans comme journaliste freelance à Pékin.

back to top En